Le retour aux affaires d'un taulier à Mouscron: "Toujours être prêt"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Excel Mouscron: enfin du temps de jeu pour le taulier Dimitri Mohamed

Le retour aux affaires d'un taulier à Mouscron: "Toujours être prêt"
Photo: © photonews

Dimitri Mohamed fait partie des meubles au Canonnier, mais il n'avait, jusqu'ici, quasiment pas eu voix au chapitre cette saison. Samedi, pourtant, il est sorti de sa coquille avec une excellente prestation contre le champion en titre.

Nonante minutes qui ne pourront faire que du bien au moral du gaucher de l’Excel. Car, avant ça, Dimitri Mohamed avait connu un début de saison pourri. Laissé de côté en tout début de saison par Fernando Da Cruz, il avait reçu sa première chance contre la Gantoise, lors de la sixième journée, mais avait dû sortir sur blessure en première période.

"Jamais facile, mais on travaille pouir être prêt"

C’est donc avec 40 petites minutes de jeu à peine à son compteur qu’il a débuté la rencontre de samedi contre le Club de Bruges. Mais il s’en est bien sorti et les supporters en ont d’ailleurs l’homme du match. "On a travaillé pour être prêt même si ça n’a pas été facile, avec le virus notamment. Mais on s’est mis dans les bonnes conditions pour être apte à aborder ce genre de match. Les premières minutes ont été difficiles, mais avec le rythme de la rencontre, c’est finalement revenu assez facilement", confie-t-il.

Il faut dire qu’à 31 ans et alors qu’il débute sa… neuvième saison mouscronnoise, Dimitri Mohamed en a vu d’autre. Même si "ce n’est jamais facile" : "Quand on est joueur de foot, c’est sur le terrain qu’on se sent le mieux et pas en tribune ou sur le banc. Donc, c’est clair que ce n’était pas une situation évidente. Mais j’ai déjà vécu ce genre de situation. J’essaye de travailler de mon côté sur le plan personnel et quand on fait appel à moi, je me dois d’être prêt." 

"Bon signe pour la suite"

Il a démontré que c’était le cas contre Bruges et il n’est pas le seul : Deni Hocko, Charles-Andreas Brym ou Beni Badibanga ont, eux aussi, retrouvé les joies d’une titularisation et ils ont répondu aux attentes. "Même les joueurs qui ne sont pas constamment dans le groupe ont prouvé qu’ils sont prêts à répondre aux attentes du coach et ça c’est bon signe pour la suite."

Car Jorge Simao aura besoin de tout le monde pour assurer la mission sauvetage de l’Excel. L’expérience de Dimitri Mohamed sera d'ailleurs, sans aucun doute, un précieux atout pour l’entraîneur portugais d’ici la fin de la saison…

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos