Paris Saint-Germain-Istanbul Basaksehir pourrait marquer un tournant historique selon l'ex-Rouche Olivier Dacourt

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Paris Saint-Germain-Istanbul Basaksehir pourrait marquer un tournant historique selon l'ex-Rouche Olivier Dacourt
Photo: © photonews

Pour la première fois, 22 joueurs ont dit non conjointement au racisme et ont décidé de quitter le terrain en signe de protestation

Les 22 acteurs ont décidé de quitter le terrain en signe de protestation mardi à l’occasion du match de Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et l'Istanbul Basaksehir suite aux propos à connotation raciste tenus par le 4e arbitre, Sebastian Coltescu, à l’encontre de l’entraîneur adjoint du club turc, Pierre Webo.

Réalisateur d'un documentaire sur le racisme dans le foot ("Je ne suis pas un singe"), Olivier Dacourt estime que ce match pourrait marquer un tournant historique. "C'est un geste très courageux de la part de tous les joueurs. Ils ont été à l'unisson dès qu'ils ont pris la portée des propos scandaleux du quatrième arbitre. Il faut déjà souligner l'attitude de Demba Ba et de ses coéquipiers qui l'ont suivi. Les Parisiens ont aussi mis la pression. De ces propos scandaleux de l'arbitre roumain est né un acte fort. Cet arrêt va marquer un tournant et peut-être l'histoire. Tout ça est regrettable mais on a vu quelque chose de grand et beau avec la réaction unanime de tous les joueurs", a souligné l’ancien international français dans les colonnes de L’Equipe.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos