Frédéric Antonetti fracasse ses joueurs: "Ils ne travaillent plus!"

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Frédéric Antonetti fracasse ses joueurs: "Ils ne travaillent plus!"
Photo: © photonews

Le coach de Metz n'a pas été tendre avec ses joueurs.

Bien plus détendu que par le passé, Frédéric Antonetti ne s'est pas pour autant habitué à la défaite. A l'issue de la raclée subie face à Nîmes (0-3), ce dimanche en Ligue 1, le coach de Metz a poussé un gros coup de gueule contre ses joueurs.

"Je n’oublie pas, je n’oublie jamais ce genre de contre-performances. En réfléchissant, je suis content de ce qui est arrivé. Ça peut paraître paradoxal et à contre-courant mais je suis content. Ce que je préconise depuis 30 ans, depuis que j’entraîne - le goût du travail, l’investissement, l’implication, l’engagement, une grande motivation -, quand on ne l’a pas, on est sanctionné. Et on ne l’a pas, on l’a plus. Et à partir du moment où on ne l’a plus, on redevient une équipe médiocre, ce qu’on était ce soir", a pesté le manager corse face à la presse.

"Je leur ai posé la question : qui est-ce qui a 100 matchs en première division dans ce vestiaire ? Vous vous êtes fait connaître cette année parce qu’à un moment donné, vous vous êtes investis, vous avez fait du bon boulot. Et puis vous vous êtes relâchés. Dès qu’on se relâche, il y a sanction, a indiqué Antonetti. On n’est pas plus forts que Nîmes. A certains moments, on a beaucoup travaillé, on est montés assez haut dans le travail, ils m’ont même surpris et je l’ai dit plusieurs mois. Mais on n’est pas plus forts que Nîmes. Je le sais, mais je ne sais pas si on le sait au FC Metz."

"Il y a eu une cassure à un moment donné. On ne travaille pas, je vous le dis. J’ai beau dire, j’ai beau faire, j’ai beau me malmener, je n’arrive pas à les faire travailler et à se remettre dedans. On me dit 'coach, on ne fait jamais de tennis-ballon à Metz'. Non, tant que je serai là, on ne fera pas de tennis-ballon. C’est une perte de temps pour moi, on a tellement besoin de travailler autre chose, on l’a vu ce soir. Vous ferez un tennis-ballon quand vous aurez vos cinq semaines de vacances sur la plage, si vous en avez envie", a terminé le technicien messin.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos