Nacer Chadli à l'Euro: expérience, polyvalence et montée en puissance

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Nacer Chadli à l'Euro: expérience, polyvalence et montée en puissance
Photo: © photonews

Au bout d'une saison compliquée, Nacer Chadli a su suffisamment se mettre en évidence pour gagner sa place dans la liste des 26 de Roberto Martinez pour le prochain Euro. C'était loin d'être gagné il y a quelques semaines encore, mais le Liégeois a plusieurs atouts dans sa manche.

Parmi les 26 noms présents dans la liste de Roberto Martinez, celui de Nacer Chadli est peut-être celui qui était le moins attendu. Certains auraient sans doute préféré voir un joueur plus jeune, comme Yari Verschaeren ou Alexis Saelemaekers, qui font tous les deux partie des réservistes, mais c'est bien le Liégeois qui ira à l'Euro.

Une décision que Roberto Martinez a justifiée à travers différents facteurs. La polyvalence du Liégeois est d'abord un atout apprécié par le sélectionneur. "Il est capable d'occuper à plusieurs positions. Sa meilleure place, c'est probablement sur le flanc gauche, mais il peut aussi jouer sur le flanc droit, et il est aussi capable de bonnes choses en numéro 10." 

Physiquement, on sent qu'il est en parfaite condition. 

Et s'il n'était pas encore à 100% lors de sa dernière sélection, en mars dernier, le sélectionneur a aussi vu son protégé grandir au fil des semaines avec Basaksehir. "En mars, il revenait d'une période difficile, c'était la première fois, depuis le début de saison, qu'il était vraiment fit. Et il s'est très bien adapté. Depuis, il a pris de plus en plus d'ampleur dans son club, il a joué énormément et physiquement, on sent qu'il est en parfaite condition."

Et Roberto Martinez n'est pas non plus insensible à l'expérience de Nacer Chadli, qui totalise 61 caps; huit buts et deux grands tournois (Mondiaux 2014 et 2018) avec les Diables Rouges et qui avait d'ailleurs inscrit l'inoubliable but qui avait envoyé la Belgique en quart de finale du dernier Mondial.

Une dose essentielle d'expérience aux yeux du sélectionner: "Ce n'est pas négligeable. Ce que Nacer a montré en Russie, à la Coupe du monde, c'est ce qu'on attend d'un joueur dans un grand tournoi. Et je suis sûr que sa contribution sera très importante lors du prochain Euro."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos