Excel Mouscron: deux recrues au profil différent, mais avec un objectif identique

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Excel Mouscron: deux recrues au profil différent, mais avec un objectif identique
Photo: © photonews

L'Excel Mouscron a frappé deux fois sur le marché des transferts: en recrutant deux joueurs belges qui auront une revanche à prendre dans le Hainaut.

À 23 ans, Dylan Seys va découvrir la Pro League avec l'Excel Mouscron. En test depuis le stage hivernal, l'ailier aura dû attendre la toute fin du mercato pour signer son contrat. Il tient là une belle occasion de relancer une carrière entamée à Bruges, où il n'a jamais eu l'occasion de jouer avec l'équipe première. 

Passé par la D2 israélienne, avant d'atterrir aux Pays-Bas, Dylan Seys aura grandi chez nos voisins où il s'était constitué une solide réputation. Après une saison à Twente, c'est avec Waalwijk qu'il a véritablement explosé. En EersteDivisie, l'antichambre de l'élite néerlandaise.

78 matchs, 23 buts, 17 assists 

Avec 13 buts et neuf assists, il avait d'ailleurs été l'un des grands artisans de la montée parmi l'élite d'un club qui avait également vu passer, il y a plus de dix ans déjà, Jan Vertonghen et Thomas Vermaelen. Mais son aventure a pris une mauvaise tournure en début de saison.  Rapidement mis de côté, le Courtraisien n'a disputé que trois rencontres en championnat et Waalwijk a mis fin à son contrat.

Libre depuis la fin novembre, il arrive chez les Hurlus avec envie, mais aussi avec une belle carte de visite construite à Waalwijk où il a inscrit 23 buts et donné 17 assists en à peine plus de deux saisons. 

Près de deux ans sans jouer en Pro League

Et, si la situation d'Enes Saglik, plus âgé que l'ancien Brugeois, n'est pas tout à fait comparable avec celle de Dylan Seys, elle présente au moins une similitude: comme le Courtraisien, le Verviétois n'a rien eu à se mettre sous la dent cette saison. 

Arrivé à Charleroi il y a sept ans, Enes Saglik cherchait son second souffle depuis quelques saisons déjà avec les Zèbres. L'an dernier il n'avait pas joué le moindre match avec Charleroi. Il était allé chercher du temps de jeu, en D1B, à Tubize, avant de revenir au Sporting, où Karim Belhocine ne comptait pas sur lui. Comme Dylan Seys, il arrive à Mouscron où il espère retrouver du temps de jeu et ses sensations pour relancer sa carrière...

La dernière rencontre d'Enes Saglik en Pro League date du 11 mars 2018. À Mouscron, il peut espérer mettre fin à cette longue période de disette. 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos