Avec Bruno Godeau, Mouscron perd un fidèle serviteur

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Avec Bruno Godeau, Mouscron perd un fidèle serviteur
Photo: © photonews

Après les départs de Mergim Wojvoda, de Selim Amallah ou encore de Noë Dussenne l'été dernier, c'est un autre ancien qui quitte le navire mouscronnois. Et Bruno Godeau aura laissé une belle trace de son passage dans la cité hurlue.

Le Bruxellois était pourtant dans une situation délicate quand il a signé à Mouscron, il y a deux ans et demi. En un an et demi avec le KV KV Ostende, le défenseur, formé en partie à Anderlecht, ne s’était pas forcément imposé comme un titulaire indiscutable à la Côte.

Avec l’Excel, il a très vite pris les commandes de la défense centrale et il n’a quasiment jamais quitté le onze de base. Mircea Rednic, Frank Defays, Bernd Storck et Bernd Hollerbach, les coachs se sont succédés, Bruno Godeau, lui, n’a pas bougé.

Et il aura presque tout connu avec les Hurlus. Il était arrivé quelques mois après le maintien miraculeux conquis par les Hurlus à Courtrai, en fin de saison 2016-2017, il aura vécu le départ catastrophique de l’Excel un an plus tard, puis, surtout la fabuleuse épopée avec Bernd Storck, au cours de laquelle les Hurlus ont multiplié les records et les prestations de haut vol. Et il s’en va au milieu d’une saison plutôt aboutie, qui aura vu Mouscron longtemps flirté avec le top 6.

Mais, en plus de ses performances sur la pelouse (85 matchs, trois buts, trois assists), Bruno Godeau aura marqué l’Excel par sa personnalité et son caractère. Et ce n’est pas un hasard si l’Excel a pris le temps de remercier son défenseur central pour "le travail effectué" lors de son passage à Mouscron.

"Que du positif"

Bruno Godeau a lui aussi apprécié ces années dans le Hainaut. En témoigne le message extrêmement positif laissé à l'Excel et à ses supporters, mardi soir, sur les réseaux sociaux. "Je ne retiens que du positif car, humainement, je n’ai trouvé cela nulle part ailleurs", commente notamment le nouveau Buffalo. 

C'est désormais un tout autre challenge qui attend le Bruxellois: s’imposer au cœur de la défense gantoise, où la concurrence sera particulièrement relevée. Mais, à 27 ans, et du haut de ses nombreuses années d’expérience parmi l’élite du football belge, Bruno Godeau semble mieux armé que jamais pour relever ce défi-là... 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Par où commencer...difficile vraiment ??je remercie tous les joueurs, les différents staffs, la direction et les employés pour ces trois belles années passées chez vous Mouscronnois ???? @excelmouscron je ne retiens que du positif de cette aventure car humainement, je n’ai trouvé cela nulle part ailleurs jusqu’à présent dans ma carrière. Je n’oublie pas les supporters qui nous ont toujours soutenu et qui soignent l’ambiance au stade ?? je vous souhaite à tous le meilleur pour le futur et vous allez fort me manquer!! Je souhaite à l’équipe une bonne fin de championnat et je serai toujours derrière vous ...mais seulement d’un peu plus loin dorénavant !! A bientôt et l’excel c’est vous ??

Een bericht gedeeld door Bruno Godeau (@godeau.bruno) op

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos