Choupo-Moting, Kennedy, Eder : ces héros improbables

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Choupo-Moting, Kennedy, Eder : ces héros improbables

Ils étaient réservistes, inconnus, décriés et certains sont retournés dans l'oubli. Mais ces footballeurs ont connu un moment de gloire le temps d'un soir et sont rentrés dans l'histoire.

Eric Choupo-Moting, la mascotte décisive

Depuis son arrivée au PSG en 2018, Eric Choupo-Motting est considéré comme la cinquième roue du carrosse. Temps de jeu famélique, prestations moyennes: le Camerounais a même été même moqué sur la toile, comme lorsqu'il a sauvé un but de sa propre équipe en Ligue 1.

Mais depuis ce mercredi, plus personne ne rigole. Monté au jeu, "Choupo" comme chantent les supporters franciliens, a qualifié son équipe pour une demi-finale de la Ligue des champions que le PSG attendait depuis le printemps 1995 et une victoire contre le Barça en quart. Quand on sait que son contrat se terminait le 30 juin et qu'il n'était pas sur la liste de joueurs pouvant disputer la Ligue des Champions au début de l'année ...

Kennedy, l'assassin du Standard

Nous sommes le 17 mai 2011 et notre Jupiler Pro League nous offre une véritable finale pour le titre de champion. Genk, qui a besoin d'un point pour être sacré, reçoit le Standard qui est en pleine bourre. Tout le monde se souvient de ce match, de la blessure horrible de Mehdi Carcela mais aussi du déroulement de la rencontre.

Les Rouches menaient 0-1 grâce à un but de Mangala avant un corner fatidique. De Bruyne joue rapidement avec Tozser, ce dernier centre pour Kennedy qui offre le titre à Genk à la 80ème mintute. Le fait marquant de la carrière de ce jeune garçon qui multipliera les prêts par la suite: la Beerschot, Westerlo, Roulers et puis l'oubli le plus total.

Eder, un but pour l'histoire

L'attaquant portugais Eder, c'est jusqu'ici 78 buts en 353 rencontres en club, 5 buts en 36 sélections avec le Portugal. C'est pourtant lui qui a rendu silencieux le Stade de France un soir de juillet 2016. Nous sommes à Saint-Denis et la France est en finale de son Euro contre le Portugal de Ronaldo, véritable miraculé des poules.

Le Ballon d'Or se blesse durant la première période et tout le monde voit la France s'imposer. Les hommes de Deschamps dominent d'ailleurs la rencontre et dans la prolongation Gignac trouve le poteau adverse. Mais dans la foulée, Eder va se faire un nom pour l'éternité. D'une énorme frappe de 20 mètres, l'attaquant passé par Lille et Swansea offre le titre de champion d'Europe au Portugal. Depuis, Eder joue au Lokomotiv Moscou...enfin il paraît, car avec 5 buts en 51 rencontres, les lendemains sont difficiles pour lui.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos