Le carrousel de D1A continue : ces entraîneurs sont libres et prêts à sauter sur une place

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le carrousel de D1A continue : ces entraîneurs sont libres et prêts à sauter sur une place

Ne regardez pas l'entraîneur qui passe, regardez seulement quand il est viré. Comme chaque saison, les clubs de D1A jouent à ce petit jeu avec leurs coachs et plusieurs renards attendent dans l'ombre pour à nouveau s'asseoir à la table de la Pro League.

Hein Vanhaezebrouck 

Hein Vanhaezebrouck fait partie des frustrés de cet été : comme il l'expliquait à la RTBF en mai dernier, la pandémie de coronavirus a reporté une opération qu'il était supposé subir afin d'être fit pour reprendre un poste dès que possible. Le manège a tourné, et les clubs ont commencé leur saison sans que l'ex-coach de La Gantoise et Anderlecht puisse reprendre du service. 

Nul doute que si un club du top (ou un ambitieux club du subtop) venait à se séparer d'un coach, le double Entraîneur de l'Année (2012 et 2016) serait dans les starting-blocks. Ca tombe bien, on ne donne pas cher de la peau de Wim De Decker à Gand ... 

Adnan Custovic 

Victime de la reprise et de la restructuration du KV Ostende, Adnan Custovic n'a pas eu d'autre choix que de quitter la Côte. À l'époque, il avait été cité du côté de l'Excel Mouscron, qui vivait également une révolution de palais, mais nous confiait que sa priorité était désormais la sélection de Bosnie-Herzégovine, où il est analyste vidéo ; les choses n'ont pas changé, que du contraire puisque la Bosnie disputera un double duel très important en novembre prochain, à savoir un barrage pour l'Euro 2021 face à l'Irlande du Nord. 

Après cela ? Rien ne dit que Custovic ne sera pas prêt à reprendre un poste en D1A. Inutile d'ajouter que "rien ne dit" qu'un poste ne sera pas libre d'ici là : au rythme où les choses vont en Belgique, il n'y aura qu'à traverser la rue pour trouver un job, comme dirait un certain président français. 

Glen De Boeck

L'homme si familier des missions de sauvetage reviendra-t-il en D1A ou en D1B ? Glen De Boeck restera dans l'histoire du football belge comme le dernier entraîneur à avoir dirigé le Sporting Lokeren sous sa forme "historique" en première division.

Malgré la relégation, il était resté en poste, mais a ensuite pris la porte en novembre 2019 ... et est libre depuis. Il n'endossera pas le costume de sauveur de l'Excel Mouscron, qu'il avait maintenu en 2016, mais nul doute que des portes s'ouvriront à l'avenir. 

Christian Bracconi 

On peut diriger l'une des équipes les plus en vue de D1B (dont les deux promus brillent en D1A) et ensuite peiner à y retrouver un job : Christian Bracconi est resté à quai, victime du cirque virtonais qui a éclipsé les prestations sportives de tout un club pendant une saison et notamment sous la houlette du Corse.

Et tandis que les joueurs retrouvaient un par un chaussure à leur pied, Bracconi attend toujours. Son CV pourrait-il atterrir sur le bureau des prochains clubs à licencier leur entraîneur ? 

Marc Wilmots 

Son nom avait été cité au Standard de Liège et, comme souvent, à Schalke 04 mais Marc Wilmots est toujours un homme libre. Il semble presque inévitable qu'un jour, le Taureau de Dongelberg finira par revenir entraîner sous nos latitudes après des expériences compliquées en Côte d'Ivoire et en Iran ; reste à voir où. Saint-Trond pourrait bientôt se séparer officiellement de Kevin Muscat, mais l'ancien sélectionneur des Diables Rouges serait a priori trop cher pour STVV. 

Le Standard, club dont Wilmots a déjà fait savoir qu'il aurait sa priorité absolue en cas de retour en Belgique, ne semble pas près de se séparer de Philippe Montanier, merci pour eux, et on imagine mal un club hors du G5 avoir les moyens de s'offrir les émoluments de Willy. Sauf l'ambitieux Antwerp, où la situation d'Ivan Leko semble s'améliorer. Mais les chaises musicales belges surprennent souvent ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos