Interview Faysel Kasmi (ex-Standard, Beerschot) revit en Bulgarie : "J'avais besoin d'un nouveau départ"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Faysel Kasmi (ex-Standard, Beerschot) revit en Bulgarie : "J'avais besoin d'un nouveau départ"

Après des épisodes compliqués dans sa jeunesse et un passage par la case Amateurs, à Visé, Faysal Kasmi se relance en Bulgarie, à Cherno More. Entretien avec un joueur qui veut rattraper le temps perdu.

Faysel Kasmi (25 ans) était l'un des espoirs de notre championnat lors de sa formation au Lierse, puis sa signature au Standard de Liège. Mais le Belgo-Marocain s'est un peu perdu en route, écarts extra-sportifs à la clef, et se relance désormais à Cherno More, en Bulgarie, où il a inscrit son premier but et délivré son premier assist le week-end passé. Walfoot s'est entretenu avec le joueur. 

Faysal, peux-tu nous expliquer les circonstances qui ont amené ta signature en Bulgarie ? 

Il y a eu beaucoup de mouvement à Visé cet été, et j'ai personnellement senti que c'était un bon moment pour quitter à nouveau la Belgique, pour repartir de zéro ailleurs. Mais avec le coronavirus, les options étaient un peu limitées, c'était difficile de se décider. Puis mon conseiller, Walid Bouchenafa (ancien journaliste et agent algérien, connaisseur du football bulgare, nda), est venu me voir avec cette offre de Cherno More ... Au début, évidemment, j'ai hésité. J'ignorais tout du championnat bulgare (rires). Mais c'est le niveau professionnel, c'est la D1. J'ai été impressionné dès que j'ai pu découvrir le club. 

Avec le recul, je suppose que tu ne regrettes pas : les championnats amateurs en Belgique ont à peine pu reprendre ... 

Oui, on peut dire que j'ai fait le bon choix. D'autant que la vie ici est très agréable. Cherno More est le club de Varna, une grande ville bulgare sur la Mer Noire. C'est presque comme des vacances, les gens ici sont très agréables. Au début, bien sûr, ce n'est pas évident : je suis arrivé seul, j'ai vécu à l'hôtel une dizaine de jours, et je manquais de rythme suite à l'arrêt des championnats à cause du virus. Mais je sens que mes sensations reviennent bien. 

On l'a vu lors de ton match du week-end passé, avec ton premier but et ton premier assist face au Botev Vratsa. 

Ca m'a fait plaisir. Avant ça, j'ai eu besoin de temps pour m'adapter, pour reprendre le rythme des entraînements. Je n'ai pas toujours reçu beaucoup de temps de jeu mais je savais que le coach croyait en moi, j'ai toujours compris ses raisons et je savais que j'allais avoir ma chance et la saisir. 

Quel est le niveau du club de Cherno More, qu'on connaît très mal ? Le niveau des infrastructures ? Est-ce comparable à la Belgique, à ce que tu as pu connaître ? 

Disons que j'ai connu de super clubs, comme le Standard ou le Beerschot. Cherno More n'a pas les mêmes infrastructures, non. Mais c'est très correct. Pour ce qu'il en est du jeu, ça dépend vraiment des clubs (il réfléchit). Le top bulgare vaut la D1 belge, et le niveau global est plutôt D2 belge. 

Ta carrière a souvent été liée à des passages trop courts dans certains clubs, des sauts à gauche, à droite. Est-ce que tu te sens prêt à te poser, cette fois? 

Oh, mon objectif est de rester ici un peu pour me relancer, oui. Je suis encore jeune, j'ai de l'ambition, mais je sens que j'ai le besoin de me poser, besoin de calme. Et j'ai encore un rêve : jouer en sélection du Maroc. Je vais tout donner pour y arriver. 

C'est très ambitieux, ça ... 

J'en suis loin. J'ai eu des contacts à l'époque quand j'évoluais au Maroc, mais je ne m'estimais pas prêt à l'époque, je voulais me focaliser sur ma carrière en club. Et par après, les choses ne se sont pas très bien passées pour moi, je n'ai donc plus eu l'occasion. Mais c'est un rêve, c'est le rêve de tout joueur. 

Retrouvez la suite de notre entretien avec l'ex-Rouche Faysel Kasmi ce week-end. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos