Didillon revient sur Anderlecht: "Un manque de stabilité qui se ressent sur le terrain"

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Didillon revient sur Anderlecht: "Un manque de stabilité qui se ressent sur le terrain"

Même s'il fera l'impasse sur le duel entre le Cercle et Anderlecht, Thomas Didillon s'est exprimé cette semaine à propos du Sporting d'Anderlecht, de ce qu'il a vu et ce qu'il espère pour les Bruxellois.

Non, Thomas Didillon ne retrouvera pas le Sporting d'Anderlecht cette semaine en Coupe de Belgique. Il a en effet été mis au repos par son tout nouvel entraîneur, la course au maintien étant bien plus importante pour les Brugeois du Cercle.

Dans Sport/FootMag, le Français est revenu sur le manque de stabilité du Sporting: "Anderlecht était instable. C'était un problème tant structurel que sportif. Ce que je dis n'est pas nouveau, et cela se voyait de l'extérieur. Hein Vanhaezebrouck n'a pas reçu assez de crédit, il a vite été remplacé et après il y a eu la valse des entraîneurs".

"Fred Rutten, Karim Belhocine... Puis Vincent Kompany est arrivé. Le club a alors pris une autre dimension, une nouvelle direction. Comme Kompany n'avait pas les bons diplômes pour entraîner, Simon Davis est arrivé, puis Vercauteren. Cette crise structurelle est encore présente car il y a toujours des c4 qui sont donnés. Ce n'est pas étonnant que cela se ressente sur le terrain".

Cependant, Didillon espère qu'Anderlecht retrouvera la place qui est la sienne: "Je l'espère pour eux. Dans le football moderne, on ne peut plus travailler comme il y a 30 ans, mais ça je pense qu'ils le savent et que tout ça est derrière eux. Seuls les personnes intelligentes sauront s'en sortir".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos