Pays-Bas - Argentine 1998 : le chef-d'œuvre de Dennis Bergkamp

Antoine Bourlon
| 0 réaction
Pays-Bas - Argentine 1998 : le chef-d'œuvre de Dennis Bergkamp

Les Pays-Bas rencontrent ce vendredi soir l'Argentine en quarts de finale de la Coupe du monde. Une affiche qui doit forcément rappeler à certains un but resté dans l'histoire du football.

Le 4 juillet 1998, les Pays-Bas affrontent l'Argentine au Vélodrome de Marseille. Les Bataves ont d'abord partagé en phases de groupes face à la Belgique dans un derby pas vraiment emballant (0-0), avant d'écraser la Corée du Sud (5-0), puis de partager à nouveau face au Mexique (2-2). En huitièmes, les Oranje s'en sont sortis in extremis face à la Yougoslavie (2-1) grâce à un but à la 90e d'Edgar Davids, pourtant en froid avec son sélectionneur Guus Hiddink. 

De l'autre côté, l'Argentine sort d'un sans-faute, ayant battu tour à tour le Japon (1-0), la Jamaique (5-0), la Croatie (1-0) puis l'Angleterre aux tirs au but (2-2, 4-3 tab). L'Albiceleste brille, à l'image de son formidable attaquant, Gabriel Batistuta, déjà auteur de 5 buts dans la compétition avant de croiser le fer avec les Oranje. 

Un duel acharné

Les débats démarrent sur les chapeaux de roue. Dennis Bergkamp, qui vient d'être sacré champion de Premier League avec Arsenal et nommé meilleur joueur du championnat par la presse anglaise, remet parfaitement de la tête à Kluivert après un solo terrible de Frank de Boer au milieu de terrain. L'attaquant de l'AC Milan met les Oranje sur les bons rails (12e). Mais l'Argentine ne tarde pas à réagir. Bergkamp perd un ballon d'apparence anodin, Claudio Lopez est lancé à la limite du hors-jeu et remet les pendules à l'heure (17e). 

Les deux équipes se livrent un duel acharné. Arthur Numan perd son sang-froid, sèche Diego Simeone et se voit indiquer le chemin des vestiaires. L'Argentine se retrouve elle aussi à 10 après qu'Ortega ait simulé pour obtenir un penalty puis mis un coup de tête à Edwin van der Sar. 

Puis une inspiration de génie 

On s'approche de la fin du temps règlementaire et, très probablement, des prolongations. Mais c'est sans compter sur un homme : Dennis Bergkamp. Lancé sur une passe longue millimétrée de Frank de Boer, il récupère le ballon en pleine extension, crochète et met Ayala dans le vent avant de conclure d'un sublime extérieur du pied. Le stade exulte, y compris le commentateur de NOS,  Jack van Gelder, dont les "Dennis Bergkamp ! Dennis Bergkamp ! Dennis Bergkamp !" résonnent encore. 

Un but rentré dans l'histoire de la Coupe du monde, qui envoie les Pays-Bas en demi-finales face au Brésil, et dont les hommes de Louis van Gaal seraient bien avisés de s'inspirer ce vendredi. D'autant plus que sur le banc de l'Argentine, en tant qu'adjoint de Scaloni, il y a Roberto Ayala, martyrisé ce jour-là par le génial numéro 8. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 7839 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news