Ces Belges qui brillent dans l'ombre - 2 : Andy Kawaya, le scalp de l'Atlético cinq ans après un assist contre Arsenal

Redaction
| 0 réaction
Ces Belges qui brillent dans l'ombre - 2 : Andy Kawaya, le scalp de l'Atlético cinq ans après un assist contre Arsenal
Photo: © photonews

Tout le monde a suivi les exploits de Kevin De Bruyne, Axel Witsel, Romelu Lukaku ou Thibaut Courtois cette saison. Mais cette période de suspension des championnats est aussi l'occasion de parler de certains joueurs belges un peu oubliés, qui brillent pourtant dans l'ombre.

Deuxième semaine de confinement, deuxième Belge de l'ombre avec cette fois un jeune produit d'Anderlecht perdu un peu de vue : Andy Kawaya (23 ans), qui s'épanouit enfin en D3 espagnole à Cultural y Deportiva Leonesa après avoir galéré plusieurs années. 

Kawaya faisait ses débuts il y a déjà plus de 7 ans, en 2013 : il n'avait alors que 17 ans et sortait tout droit de Neerpede, prometteur comme beaucoup de ses compères en équipes d'âge (Tielemans ou Dendoncker, pour ne citer qu'eux). Mieux : Andy Kawaya goûtera à la Ligue des Champions en novembre 2014, délivrant même un assist pour Vanden Borre lors de sa montée au jeu pour un 3-3 mémorable à Arsenal. 

Enfin une saison complète 

Depuis, Andy Kawaya n'aura jamais eu l'occasion de disputer une saison entière : réserviste à Anderlecht avec peu de temps de jeu, prêté sans succès à Willem II, gravement blessé, prêté à Malines sans récupérer le rythme, il aura ensuite la malchance de voir Avellino, le club de Serie C au sein duquel il espérait se relancer, déclarer faillite. Nous sommes en 2018 ... 

Que de temps perdu donc avant de finalement débarquer en troisième division espagnole où, enfin, Andy Kawaya va avoir l'occasion de disputer une saison entière. Est-ce au niveau que le talentueux ailier espérait au début de sa carrière ? Probablement pas, mais peu importe : il revit, avec des statistiques intéressantes (6 buts en 27 rencontres toutes compétitions confondues cette saison). 

Surtout, Kawaya s'offrira quelques coups de projecteur : en fin de saison passée déjà, avec un très joli but, puis cette saison encore lorsque son modeste club éliminera rien moins ... que le grand Atlético Madrid, 2-1 après prolongations, en seizièmes de finale de la Copa del Rey. 

La fin de saison anticipée aura stoppé Kawaya dans un bel élan après une performance-référence : le 7 mars dernier, l'ex-Mauve marquait un but et délivrait un assist lors d'une victoire 2-4 à Leoia. Leonesa est second du deuxième groupe de D3. Mais même sans promotion, on imagine qu'Andy Kawaya a réussi son pari : relancer sa carrière et voir l'avenir avec un peu d'optimisme. 

Ces Belges qui brillent dans l'ombre - 1 : Hugo Cuypers, un prêt fructueux et une carrière relancée ? 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos