Bruges ne doit pas (encore) paniquer

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Bruges ne doit pas (encore) paniquer

Deux matches, deux défaites mais surtout pas le moindre but inscrit. Le début de saison du champion brugeois interpelle. Au point de paniquer? Pas encore mais Philippe Clement va devoir trouver des solutions.

Le champion en titre est dans le doute. Les hommes de Philippe Clement se sont d'abord inclinés en finale de la coupe, brisant ainsi le rêve de faire un troisième doublé dans l'histoire du club. Ensuite, une nouvelle défaite est venue sanctionner la prestation du champion contre Charleroi.

Contre l'Antwerp, la prestation a été catastrophique et ce n'est certainement pas sur ces 90 minutes-là que le staff technique devra se baser. Le jeu de l'équipe était meilleur contre Charleroi et sans vouloir parler de hold-up comme l'a fait Clement, le nul entre les deux équipes aurait plutôt été logique.

Mais alors, que se passe-t-il dans la Venise du Nord? En nous basant sur la prestation de l'équipe contre Charleroi, plusieurs problèmes sautent aux yeux.

Un groupe conservé.... qui ne serait finalement pas une bonne chose

Le champion a conservé son noyau, à l'exception du départ de Lois Openda. De base, on aurait tendance à dire que c'est une bonne chose puisque Bruges a besoin de Deli, Vanaken, Dennis et Vormer pour remporter des matches. Ce quatuor, associé à Simon Mignolet, c'est la force de Clement.

Mais une équipe a besoin de se renouveller pour avoir du sang neuf, une nouvelle dynamique, une nouvelle concurrence aussi. De plus, qui dit nouveaux éléments dit aussi... surprises pour les adversaires. Toutes les équipes en Belgique connaissent les qualités des joueurs de Bruges et ne sont plus en difficultés face aux dribbles de Diatta ou de Dennis.

Un Soulier d' Or qui se traine..

Depuis deux saison, Bruges c'est Hans Vanaken. Le double Soulier d'Or a souvent porté son équipe, par ses passes, son jeu entre les lignes et ses incursions dans le rectangle adverse. Sur ces deux premières rencontres, il a totalement été absent des débats, même s'il y a eu un mieux contre Charleroi. Fatigue mentale? Temps d'aller voir ailleurs? Vanaken donnera la réponse sur le terrain dans les semaines qui vont venir.

Un déclic psychologique?

Contre Charleroi, Bruges a eu des occasions mais Penneteau a été très bon. Après quelques minutes, Badji aurait pu ouvrir le score et cela aurait changé la physionomie du match. Durant les 45 premières minutes, Bruges a été à la hauteur de ce qu'il peut montrer. Le doute se serait évanoui si les Gazelles avaient pu trouver le chemin des filets.

Dans quelques jours, Bruges se déplacera à Eupen et sera dans l'obligtation de l'emporter. Sinon cette fois, la crise sera là.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos