Interview (Exclusif) Que devient l'ex-Rouche Deni Milosevic ? "Ce transfert m'a ouvert les portes de l'équipe nationale"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
(Exclusif) Que devient l'ex-Rouche Deni Milosevic ? "Ce transfert m'a ouvert les portes de l'équipe nationale"
Photo: © photonews

Le milieu de terrain avait quitté son club formateur, le Standard de Liège en 2016 pour rallier la Turquie. Quatre ans plus tard, le joueur âgé de 25 ans est content de son choix et de sa progression.

Deni Milosevic avait rejoint la Süper Lig et Konyaspor en 2016 en provenance du Standard. Titulaire indiscutable au sein de la formation turque, le joueur âgé de 25 ans est satisfait de son évolution. "Cela fait quatre ans désormais que je suis ici et tout va bien. Je suis devenu un joueur important de cette équipe avec laquelle nous avons remporté la Coupe lors de ma première année et où je prends mes responsabilités", nous confie l'ancien Rouche avant d'évoquer la défunte saison. "Nous avons mal débuté puis nous avons bien rectifié le tir. D'un point de vue personnel, je suis content de mes prestations. Je suis prêt à passer une étape désormais, nous verrons ce qu'il se passera durant l'été", nous confie l'ancien Rouche.

Milosevic Deni
© photonews

Le milieu de terrain a bien pris ses marques en Süper Lig. "Un championnat de qualité où évoluent de très bons joueurs et quelques stars du ballon rond. Pepe, Quaresma et aussi Eto'o qui a évolué à Konya. La Turquie est un pays de football, et la vie d'un footballeur est spéciale ici. Les supporters sont de véritables fanatiques, c'est impressionnant", a souligné le Liégeois. 

Formé au Standard de Liège, Milosevic avait effectué ses grands débuts chez les pros le  12/12/2013 lors d'une joute européenne des Rouches face à Elsborg. Après cinq apparitions sous le maillot liégeois, il partira en prêt à Waasland-Beveren où il deviendra vite titulaire. "J'avais 18 ans lors de mon premier match. Si je nourris des regrets par rapport à cette époque ? Non, j'aurais aimé recevoir plus de confiance car je savais que j'aurais pu faire mon trou au sein de l'équipe. Alors j'ai ensuite rebondi à Waasland. Un mal pour un bien quand je regarde dans le rétroviseur et que je vois où j'en suis à l'heure actuelle", précise l'international bosnien (7 capes et un but).

"Ce transfert à Konyaspor m'a ouvert les portes de l'équipe nationale. Je suis passé des U21 à l'équipe première. J'étais sur le banc au début puis j'ai eu ma chance et j'ai même marqué un but. Une telle fierté et quelle saveur particulière de défendre les couleurs de son pays. Je suis d'ailleurs dans la sélection pour la Ligue des Nations où nous affronterons l'Italie et la Pologne. Une satisfaction d'être appelé à nouveau, mais il faut toujours être au top", a conclu Deni Milosevic

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos