Mouscron musèle un Anderlecht qui s'en sort en dernière minute !
Florent Malice
Florent Malice depuis Mouscron
| 0 réaction

Anderlecht arrache un point à Mouscron après un match stérile (1-1)

Mouscron musèle un Anderlecht qui s'en sort en dernière minute !
Photo: © photonews

Deux points sur six : voilà le bilan d'Anderlecht face à Waasland-Beveren et Mouscron. Pas forcément digne d'un candidat au top 4.

Après avoir perdu des points à domicile face à la lanterne rouge Waasland-Beveren, Anderlecht se retrouve condamné à gagner à Mouscron pour éviter ce que Kompany craignait clairement : deux contre-performances consécutives face à des adversaires dits "prenables". Et comme cette saison, au RSCA, les ennuis ont tendance à voler en escadrille, les Mauves se déplacent à Mouscron sans Josh Cullen et le nouveau venu Abdoulay Diaby. 

Mouscron, de son côté, reçoit sur son piètre gazon avec une certaine confiance emmagasinée depuis l'arrivée de Jorge Simao : invaincu depuis quatre matchs, l'Excel a prouvé face à Genk qu'il était difficile de venir jouer au foot au Canonnier. 

Gazon maudit 

L'état des pelouses est un thème récurrent dans la région : Zulte Waregem a communiqué au sujet de la sienne, mais Mouscron n'est pas mieux loti depuis les chutes de neige des dernières semaines. Sur cette pelouse, Anderlecht peine à combiner, malgré le retour de Sambi Lokonga dans le onze et un Amuzu intenable. 

© photonews

Mais le gazon n'est pas à blâmer sur l'incroyable ouverture du score : une passe en retrait d'Aït El Hadj est très mal gérée par Matt Miazga, qui s'arrête et laisse Xadas tromper calmement Wellenreuther (17e, 1-0). Stupeur au Canonnier, où Mouscron fait le match idéal, mais il suffira d'une absence de Mohammed pour qu'Amuzu, d'un déboulé impressionnant, fasse la différence et serve Vlap, qui sert lui-même Mukairu dans le rectangle ; on croit assister à l'égalisation, mais un hors-jeu d'Amuzu au début de la phase est signalé (25e). 

Dans l'axe, Agouzoul musèle tout autant Nmecha que le faisait l'axe waeslandien vendredi, et est également sur la trajectoire d'une frappe de Aït El-Hadj. Le bilan de la première période anderlechtoise est maigre et Kompany réagit, faisant monter le revenant Trebel et la nouvelle recrue Jacob Bruun Larsen dès la pause. 

Kompany Vincent
© photonews

Désert offensif 

Le renfort venu d'Allemagne étale directement ses qualités avec quelques déboulés bien sentis : Bruun Larsen a le ballon qui lui colle au pied, mais ne peut pas faire la différence seul, pas plus qu'un Amuzu toujours terriblement imprécis dans le dernier geste sur l'autre flanc. Mouscron, de son côté, tient bon malgré quelques beaux mouvements initiés par Trebel

On voit même Serge Tabekou effacer Lawrence et passer proche de tromper Wellenreuther d'un centre chanceux (79e), la seule réelle occasion de la seconde période - ce qui en dit beaucoup sur le contenu d'un match lors duquel le RSCA aura été à la fois muselé et sans idées. Miraculeusement, cependant, les hommes de Kompany s'en sortiront : une faute grossière de Tabekou sur Dimata dans le rectangle offre son 7e but sur penalty à Nmecha (1-1 score final). Un point arraché, mais insuffisant ! 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos