Interview Domenico Tedesco a mis les Diables en garde avant Belgique - Slovaquie : "A la différence des autres, ils peuvent le faire 90 minutes"

Loïc Woos
Loïc Woos depuis Frankfurt
| 0 réaction
Domenico Tedesco a mis les Diables en garde avant Belgique - Slovaquie : "A la différence des autres, ils peuvent le faire 90 minutes"
Photo: © photonews

Oui, la Belgique sera favorite contre la Slovaquie. Mais non, les Diables ne doivent certainement pas prendre leur adversaire à la légère. Francesco Calzona a construit une équipe capable de développer du jeu et embêter certaines des meilleures équipes du continent.

J-1 pour la Belgique, qui défiera la Slovaquie, ce lundi, pour ouvrir son Euro 2024. En conférence de presse, Domenico Tedesco a bien fait comprendre qu'il avait correctement mis en garde ses joueurs. Les Slovaques ne sont certainement pas à sous-estimer.

"Les résultats en qualification ne mentent pas. C'est le cas pour nous, mais aussi pour la Slovaquie. Ils ont seulement perdu deux matchs, contre le Portugal. Et ce n'était pas 4-0 ou 5-1, mais 1-0 et 3-2. Ça raconte déjà leur histoire."

"C'est une équipe très agressive, qui presse très haut. Et à la différence d'autres équipes, ils sont capables de le faire pendant 90 minutes. Ils sont notamment revenus à la hauteur du Portugal après avoir été menés 0-2. Dans ce match, ils méritaient mieux qu'une défaite. C'est une équipe très verticale, qui essaye d'attaquer et d'aller aussi vite que possible dans le dernier tiers du terrain."

Sous-estimer la Slovaquie serait la plus grosse erreur possible pour les Diables

Kevin De Bruyne, aussi, a tenu à rappeler à quel point la Slovaquie avait été capable de mettre de très bonnes équipes en danger. La formation entraînée par Francesco Calzona est très généreuse et ne compte certainement pas parquer le bus devant le rectangle. La Slovaquie a rejoint l'Allemagne dans le but de jouer, se faire plaisir et impressionner.

"On a vu plusieurs clips. C'est une équipe qui joue en 4-3-3, avec un entraîneur qui fut l'adjoint de Maurizio Sarri. Le jeu est donc semblable, très agressif, avec un pressing très haut. Le milieu de terrain va être avancé et va essayer de pousser, c'est une équipe qui essaye de bien jouer au football."

"Ils vont probablement essayer de faire la même chose. Bien sûr, dans un tournoi, la donne peut être différente. Mais ils ont vraiment inquiété le Portugal et plusieurs bonnes équipes."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news