L'arrivée de Christos Tzolis à Bruges a été permise par cet homme, dont les trois années de patience ont finalement payé

L'arrivée de Christos Tzolis à Bruges a été permise par cet homme, dont les trois années de patience ont finalement payé
Photo: © photonews

Le Club de Bruges a finalement réussi à recruter Christos Tzolis. Le Grec de 22 ans avait déjà été repéré il y a trois saisons, mais il avait choisi Norwich. Pendant ces trois ans, une personnalité du Club est restée en contact permanent avec le joueur... et ça a payé !

Le Club de Bruges vient de débourser 6.5 millions d'euros pour s'attacher les services de l'ailier gauche. Il y a trois saisons, Norwich avait payé pratiquement le double : 11 millions d'euros. À l'époque, le Club n'avait pas les moyens de rivaliser. Tzolis explique dans Het Laatste Nieuws qu'il aurait pu rejoindre la Venise du Nord plus tôt, mais que ce n'était pas vraiment sa décision.

"C'était bien sûr la Premier League, mais il y avait aussi d'autres facteurs. En réalité, c'était un choix financier. Norwich était prêt à aller beaucoup plus loin que le Club, ce qui a poussé le PAOK à accepter leur offre".

"L'entraîneur Daniel Farke me voulait absolument, mais après sept matchs, il a été remplacé par l'Anglais Dean Smith. Tout a soudainement changé. La façon de jouer, la philosophie. Je ne crois pas avoir joué 400 minutes cette saison-là."

La patience de Dévy Rigaux décisive dans l'arrivée de Christos Tzolis à Bruges

Après avoir été prêté à plusieurs reprises, il a été vendu l'année dernière à Düsseldorf. Lorsque le Club de Bruges est venu frapper à la porte, cette fois-ci, c'était la bonne. Et cela est surtout dû à Dévy Rigaux, le nouveau directeur sportif, qui est resté en contact pendant trois ans.

"Par des messages réguliers. Il me demandait comment j'allais. Ou comment s'étaient passés mes matchs. De mon côté, j'ai toujours suivi le Club de Bruges. Surtout quand ils ont joué en quarts de finale de la Conference League contre le PAOK. Mais j'ai aussi regardé ce match pour le titre contre le Cercle. C'était tendu, avec ce moment VAR à la fin. Le contact permanent avec le Club montre à quel point ils me voulaient vraiment. Et cela a certainement joué un rôle dans ma décision, oui."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news