Penaltys manqués, VAR et suspense : un choc animé entre l'Antwerp et Charleroi !

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Penaltys manqués, VAR et suspense : un choc animé entre l'Antwerp et Charleroi !
Photo: © photonews

Un duel au sommet intense et un partage, cet après-midi, au Bosuil: Charleroi a tenu l'Antwerp en respect et conserve sa place sur le podium de la Pro League, à quatre journées de la fin de la phaase classique (1-1).

Un choc qui a débuté avec quelques changements dans les onzes de départ des deux entraîneurs. Privé de Massimo Bruno (blessé de dernière minute), Karim Belhocine optait pour un 4-4-2, avec Shamar Nicholson aux côtés de Kaveh Rezaei et avec Joris Kayembe sur le flanc gauche.

Côté anversois, Laszlo Bölöni récupérait Dino Arslanagic, suspendu contre Genk, et faisait confiance à Alexis De Sart et Ivo Rodrigues plutôt qu’à Steven Defour et Manuel Benson.

Rodrigues pour l'ouverture!

Un choix rapidement payant car si c’est Charleroi qui a eu les premières petites opportunités, c’est bien Ivo Rodrigues qui a ouvert la marque, avec la bénédiction du VAR: son but avait, dans un premier temps, été annulé par Monsieur Van Driessche, l’assistance vidéo a permis de le valider.

Premier penalty manqué 

En difficulté en zone offensive, les Carolos auraient pourtant pu égaliser avant la pause, grâce à un penalty accordé pour une faute de Seck sur Willems. Mais Sinan Bolat est parti du bon côté, pour détourner l’envoi de Morioka et offrir au Bosuil sa deuxième clameur de l’après-midi.

C’en était tout pour une première mi-temps décevante. Mais le match s’est enflammé après la pause. Avec l’égalisation de Shamar Nicholson dès le retour des vestiaires, au terme d’une phase confuse et sur un assist de Dorian Dessoleil.

Des Zèbres plus incisifs, Mbokani loupe le coche

Un but qui a totalement relancé Charleroi dans la partie. Plus incisifs qu’avant le repos, les Zèbres ont dicté le rythme. Mais l’Antwerp aurait dû passer devant: sur un nouveau penalty, consécutif à une faute de main de Nurio.

Refaelov sorti, c’est Dieumerci Mbokani qui a pris le ballon. Perturbé par les longues secondes nécessaires au VAR et à Monsieur Van Driessche? Peut-être, toujours est-il que le Congolais s’est complètement loupé: Penneteau repoussait à son tour (deuxième penalty consécutif arrêté par le gardien du Sporting)!

S’il a fallu un sauvetage-miracle d’Abdoulaye Seck devant sa ligne et quelques arrêts de Sinan Bolat pour permettre à l’Antwerp de conserver le point du partage, le Sporting de Karim Belhocine peut quitter Anvers avec le sentiment du devoir accompli et un bon point dans sa besace. 

Les Zèbres, comme les Anversois d'ailleurs, se rapprochent encore un peu d'une qualification mathématique pour les playoffs 1 et conservent leur place sur le podium avec une unité d'avance sur l'Antwerp, quatrième. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos