Analyse Michael Krmencik, "un transfert panique" encore loin d'avoir porté ses fruits !

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Michael Krmencik, "un transfert panique" encore loin d'avoir porté ses fruits !

L'international tchèque a rejoint le Club de Bruges en toute fin de mercato hivernal le 30 janvier dernier en provenance de Plzen contre un montant de 6,5 millions d'euros.

Le Club de Bruges avait transféré Okereke l'été dernier contre 8 millions d'euros. Le Nigérian avait débuté la saison tambour battant avec sept buts inscrits en 14 rencontres avant de connaitre une longue traversée du désert jusqu'au 26 décembre dernier contre Zulte où il a vu double. Le jeune Nigérian affiche un bilan de 9 buts en JPL mais traverse une crise de confiance et fait preuve d'une certaine irrégularité.

Diagne et le Penaltygate, Vossen laissé aux oubliettes (avant de rejoindre Zulte cet hiver) et Openda jugé encore trop léger, le Club a dû compter sur ses milieux et ses défenseurs pour inscrire des buts depuis déjà plusieurs mois. D'ailleurs, c'est Hans Vanaken le meilleur buteur des Gazelles (12 réalisations). Une situation qui inquiétait, notamment sur la scène européenne où le manque de finition était criant.

Les Blauw en Zwart étaient dès lors prêts à débourser quasiment 15 millions d'euros pour enrôler Alphonso Gaich, un attaquant international argentin très suivi. Mais le deal a capoté et les dirigeants brugeois se sont rabattus sur Michael Krmencik, une cible observée avec attention depuis déjà plus d'un an. Il aura fallu 6,5 millions d'euros pour arracher l'international tchèque à Plzen. 

Krmenčík Michal
© photonews

L'attaquant âgé de 26 ans a été transféré pour être opérationnel le plus rapidement possible et résoudre les soucis de finition côté brugeois. Et pourtant, il n'a toujours pas inscrit le moindre goal. Il n'a été que deux fois titulaire en championnat et n'a pas même joué contre Manchester United en seizième de finale de l'Europa League.

Il a joué une mi-temps contre l'Antwerp avant de connaître deux titularisations de suite contre le Standard et Waasland-Beveren. Ironie du sort, les Gazelles ont arraché la victoire contre la lanterne rouge grâce à un doublé de Mats Rits. Krmencik disputera ensuite 31 minutes contre Charleroi et 15 minutes contre Genk, deux matchs au cours desquels Philippe Clement a préféré aligner d'entrée de jeu en attaque Openda et De Ketelaere contre les Carolos et Tau et De Ketelaere contre les Limbourgeois.

Krmenčík Michal
© photonews

Beaucoup d'observateurs commencent à se poser des questions concernant le recrutement du buteur tchèque surtout au vu du prix qu'il a coûté. Un "panic buy ou transfert panique" encore loin de justifier le montant déboursé. Il devait en partie résoudre le problème de finition, et ce n'est pas le cas. Il joue peu à vrai dire. Doit-il encore s'acclimater au championnat belge et travailler ses automatismes ? Le Club de Bruges compte-t-il sur lui lors du début des playoffs 1 ? 

Tant d'inconnues auxquelles Krmencik devra répondre rapidement sur le terrain afin de démontrer que le Club a fait le bon choix en l'engageant.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos