Analyse Le triangle de l'entrejeu liégeois : la bonne base pour les prochaines saisons

Redaction
| 0 réaction
Le triangle de l'entrejeu liégeois : la bonne base pour les prochaines saisons

Si la saison devait s'arrêter définitivement, le Standard aurait manqué ses deux gros objectifs : une place sur le podium et aller plus loin dans les deux Coupes auxquelles il a participé.

Néanmoins, de nombreux éléments positifs sont apparus. Au rayon des bonnes surprises, certes il y eut le bon début de championnat, mais aussi et surtout le développement d’un des meilleurs entrejeux de Belgique.

La révélation Samuel Bastien

Et la révélation Samuel Bastien n’y est pas pour rien. Ses passes tranchantes et son jeu vers l’avant ont cassé plus d’une ligne cette saison. Son physique et sa mentalité le font presser haut. Sa qualité de frappe lui ont déjà permis d’inscrire quatre buts. Sa vision du jeu de donner quatre passes décisives. Plus important encore, Le Namurois de 23 ans a souvent répondu présent dans les moments plus compliqués : son but dans les derniers instants à Eupen, sa terrible prestation au Club de Bruges, ou encore sa grosse frappe contre Genk ont à chaque fois ramené des points aux Rouches :

Permis par un gros travail de Cimirot

L'épanouissement de Samuel Bastien est permis par le gros travail effectué par Gojko Cimirot. Le Bosnien est, avec Morioka de Charleroi, le joueur qui récupère le plus de ballons du championnat. Cimirot a récupéré 241 ballons en 27 rencontres cette saison, soit près de 9 par match. Important dans la construction, il permet surtout à Bastien de jouer plus libéré, d’évoluer pleinement comme le footballeur moderne et complet qu’il est.

La bonne première saison d'Amallah

La première saison de Selim Amallah a clairement été satisfaisante. Finalement, le milieu offensif marocain termine co-meilleur buteur des Rouches avec sept réalisations, mais aussi parmi les meilleurs passeurs avec 5 assists cette saison. Dans le jeu, la technique et l’audace de l’ex-mouscronnois sont aussi importantes. D’ailleurs, le bilan du Standard en l’absence du Marocain cette saison est assez révélateur : 3 sur 12. Ce n’est pas pour rien non plus que le Rouche de 23 ans a triplé sa valeur marchande depuis l’été passé (actuellement estimée à 5,5M €).

Définitivement, les problèmes se trouvent autre part 

Définitivement, de meilleurs résultats à l’avenir passent avant tout par un meilleur apport d’autres joueurs ; les ailiers en particulier, sur lesquels le système de Michel Preud’homme repose énormément. Pourtant, MPH possède des joueurs talentueux à ces postes. Les Liégeois devront surtout se montrer plus réalistes et efficaces devant la cage adverse, mais aussi mieux conserver leur avantage.

Une base solide pour la/les prochaine(s) saison(s) ?

Le triangle liégeois Cimirot - Bastien -Amallah semble lui apte et la machine d’ores et déjà bien huilée. L’autre bonne nouvelle, c’est que les deux premiers cités sont sous contrat jusqu’en juin 2022. Et, en ce qui concerne Amallah, son contrat va même jusqu’en 2023.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos