Interview Guillaume Gillet, le départ de Nurio : Marco Casto évoque le début de mercato de Charleroi

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Guillaume Gillet, le départ de Nurio : Marco Casto évoque le début de mercato de Charleroi

Charleroi vit un début de mercato assez actif : le départ de Nurio à peine acté, les Zèbres ont enregistré une arrivée au milieu en la personne de Guillaume Gillet.

Le départ de Nurio, parti à La Gantoise, laissera un grand vide à Charleroi. "Quand vous perdez l'un des meilleurs à son poste dans le championnat, l'un des meilleurs joueurs de votre noyau, c'est toujours difficile", reconnaît l'ancien Zèbre Marco Casto. "Le style de Nurio était très important pour le jeu mis en place par Karim Belhocine, qui va désormais devoir lui trouver le remplaçant idéal". 

Un remplaçant que certains voient en la personne de Joris Kayembe, plutôt convaincant depuis son arrivée en janvier dernier. "Ce n'est pas une mauvaise idée", concède notre interlocuteur. "Mais j'ai l'impression que Kayembe est excellent offensivement et un peu moins bon derrière que Nurio. Il faudra voir ce que ça donne s'il débute la saison comme titulaire. Charleroi aura de toute façon besoin d'un nouvel arrière gauche". 

Gillet "ne fera pas la pluie et le beau temps"

Quant à l'arrivée phare de Guillaume Gillet au Sporting, elle soulève l'enthousiasme et l'ancien capitaine de Charleroi comprend bien pourquoi. "En termes d'expérience, c'est énorme ; c'est un joueur qui s'est imposé partout, en Belgique, en Grèce, en Ligue 1, en Ligue 2. Il était toujours titulaire à Lens la saison passée. Ca va apporter un plus", se réjouit-il. 

"Mais on ne peut pas non plus parler d'un transfert qui va tout changer : Gillet, à 36 ans, ne va pas faire la pluie et le beau temps à Charleroi. Ce sera un impact en termes de leadership, mais on ne peut pas s'attendre à un impact révolutionnaire dans le jeu", estime cependant Marco Casto, qui ajoute : "Son arrivée est cependant une belle preuve de ce changement de statut de Charleroi, du beau travail effectué. Aujourd'hui, c'est peut-être plus sûr pour un joueur de signer à Charleroi ou à l'Antwerp qu'à Anderlecht ou au Standard, où l'irrégularité est la norme ces dernières saisons". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos