Gand se donne un peu d'air en roulant sur Waasland-Beveren

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Gand se donne un peu d'air en roulant sur Waasland-Beveren

Surprenant duel de bas de clubs malades entre Waasland-Beveren et un Gand très mal en point, mais qui s'est avéré aussi déséquilibré sur le terrain qu'il devrait l'être au classement.

La Gantoise et surtout Wim De Decker n'avaient pas le choix : pour éviter le ridicule et de sombrer encore plus, les Buffalos devaient venir à bout d'un Waasland-Beveren qui ne comptait qur 4 petits points et semble bien parti pour lutter toute la saison pour le maintien. Après une humiliante défaite 1-4 à domicile contre Hoffenheim en Europe, La Gantoise infligera le même tarif aux Waeslandiens. 

Un joueur devait reprendre du poil de la bête après avoir manqué un penalty contre Hoffenheim : Roman Yaremchuk. L'Ukrainien commençait bien, du moins il le pensait : son superbe premier but est annulé par le VAR. C'est ensuite Dorsch qui ... manquera un penalty à la 26e, puis ouvrira le score de plein jeu dans la foulée (27e, 0-1). 

Pas question cependant pour Yaremchuk de se laisser abattre : celui qui voulait la peau de Laszlö Bölöni prouvera à tous qu'il est un joueur crucial pour La Gantoise, en s'offrant rien moins qu'un triplé pour oublier son but annulé. Un triplé parfait, même, le véritable coup du chapeau - trois buts d'affilée avant même la mi-temps, atteinte sur le score de 0-4. 

Waasland-Beveren a beau sauver l'honneur en seconde période via le premier but de Danel Sinani, la soirée est toute gantoise au Freethiel ; avec 12 points, les Buffalos restent cependant à 6 unités du top 8 et à 10 de la tête. Wim De Decker n'a pas sauvé sa tête. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos