Benito Raman se rend déjà indispensable : "Deux buts, oui, mais j'aurais préféré gagner"

Benito Raman se rend déjà indispensable : "Deux buts, oui, mais j'aurais préféré gagner"
Photo: © photonews

Christian Kouamé, en approche, va devoir bosser dur pour le déloger du onze : Benito Raman s'est déjà rendu indispensable à Anderlecht.

Depuis son arrivée au RSCA, Benito Raman est fidèle à sa réputation : l'ancien de La Gantoise est un véritable roquet, qui court absolument partout - il est de loin le joueur qui réalise le plus de courses, et est un véritable poison pour les défenses. Son doublé face à Vitesse Arnhem est qui plus est celui d'un pur buteur, alors que Joshua Zirkzee a traversé le match en fantôme. "J'ai peut-être un peu moins couru aujourd'hui, mais j'ai été efficace", se réjouit-il après le match. "Je n'ai pas vu mes statistiques pour ce match. Mais je me donne toujours à fond".

Cela n'aura cependant pas suffi. "J'aurais pu marquer un troisième but. Deux buts, c'est déjà bien, mais j'aurais préféré remporter le match, à choisir", regrette Raman. "Même s'il faut reconnaître qu'on peut aussi être heureux avec ce 3-3, ce n'est pas une mauvaise affaire. Ce n'est pas juste un match, c'est un aller-retour. Vitesse est une belle équipe, qui joue bien au football". 

Le chouchou des fans 

Les supporters du RSCA ont encore scandé le nom du joueur et un chant en son honneur. "C'est le football, j'ai immédiatement fait des bons matchs à mon arrivée donc ils m'ont adopté", sourit-il. "Ca peut aussi rapidement être l'inverse si je fais quelques mauvaises prestations, donc je savoure et j'essaie de leur rendre ça du mieux que je peux". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos