Interview "Le départ de Renaud Emond? Tout le monde s'y retrouve, sauf, peut-être, les supporters"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Standard : Gonzague Vandooren revient sur le transfert de Renaud Emond vers Nantes

"Le départ de Renaud Emond? Tout le monde s'y retrouve, sauf, peut-être, les supporters"
Photo: © photonews

C'est l'info du début de mercato en Pro League: Renaud Emond s'est officiellement engagé avec le FC Nantes. Et si le Gaumais n'a pas toujours fait l'unanimité à Sclessin, son départ en a surpris plus d'un. Mais pas spécialement Gonzague Vandooren.

Passé par le Standard entre 2001 et 2005, Gonzague Vandooren garde un œil attentif sur ce qui se passe dans l’élite du football belge. Il est d’ailleurs membre de plusieurs Commssions de l’Union Belge (la Review Commission et la Commission respect des arbitres). Et il suit, à distance, ce qui se passe dans ses anciens clubs.

C'est du business plus que du foot. 

Interrogé sur le départ de Renaud Emond vers Nantes, il répond. "S’il a signé à Nantes, c’est que le Standard n’en voulait plus où n’en avait pas plus besoin que ça. C’est du business bien plus que du foot", insiste l’ancien Rouche.

"C’est à la fois compliqué et simple", analyse-t-il. "Simple parce qu’avec Mogi Bayat dans son réseau, c’est facile de vendre un joueur. Qu’on aime ou pas Mogi, il faut bien reconnaître qu’il est très doué dans ce qu’il fait. Et c’est compliqué parce que c’était le meilleur buteur. Mais si le Standard l'a vendu, c’est que le club s’y retrouve."

Une bonne affaire donc, pour le club liégeois, à un moment où les finances ne sont pas tout à fait dans le vert? "Je pense que tout le monde s’y retrouve, tout simplement. Les deux clubs et le joueur sont contents. Au final, il n’y a que les supporters qui peuvent se sentir lésés", analyse encore Gonzague Vandooren.

"L'étiquette Standard"

Car Renaud Emond est un joueur qui avait une certaine cote auprès du public liégeois. "C’était le meilleur buteur, mais c’était surtout un joueur qui avait l’‘étiquette 'Standard'. Un travailleur, un battant sur le terrain, avec une mentalité irréprochable. C’est le genre de joueurs que les supporters du Standard apprécient."

Et le Standard pourrait-il s’en mordre les doigts alors que c’est justement à la finition que les Rouches ont péché avant la trève? "Je pense que Michel Preud’homme et la direction savent ce qu’ils font", conclut notre interlocuteur.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos