Samuel Bastien évoque ce qui changé depuis l'arrivée de Mbaye Leye : "Nous n'y arrivions pas, nous n'avions pas les réponses"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti depuis SL 16 Football Campus
| 0 réaction

Samuel Bastien évoque ce qui changé depuis l'arrivée de Mbaye Leye

Samuel Bastien évoque ce qui changé depuis l'arrivée de Mbaye Leye : "Nous n'y arrivions pas, nous n'avions pas les réponses"
Photo: © photonews

Depuis l'arrivée de Mbaye Leye sur le banc du Standard de Liège, les joueurs ont montré plus d'envie et de détermination sur le terrain. D'ailleurs, le matricule 16 vient de réaliser un 6 sur 6 et vise la passe de trois au KV Malines ce mercredi soir.

Samuel Bastien a évoqué ce qui a changé pour lui depuis l'arrivée de Mbaye Leye. "Le plus important est de trouver un équilibre au sein de l'entrejeu comme la saison dernière. Effectuer des infiltrations en partan de plus bas, voilà ce que le coach m'a demandé", a confié le Liégeois en conférence de presse. "Je me sens beaucoup mieux, j'aime bien débuter plus pour me projeter vers l'avant. J'essaie de m'adapter aussi à l'équipe aussi afin d'aider au mieux", a souligné le vice-capitaine.

Le milieu de terrain a donné le brassard à Mehdi Carcela. "Cela ne m'a pas perturbé, c'est l'équipe avant tout. J'ai discuté avec le coach et m'a expliqué certaines choses. Cela me fait plaisir de retrouver un Mehdi épanoui et heureux", a précisé le Rouche.

Bastien Samuel
© photonews

La majorité des joueurs semblent avoir retrouvé le sourire et une certaine joie sur la pelouse depuis l'arrivée de Mbaye Leye. "Quand un nouveau coach arrive, c'est une sorte de rafraîchissement pour les joueurs. Une sorte de nouvelle vague. Tout le monde est heureux et se sent bien. Nous savons quel objectif nous voulons atteindre et nous allons travailler durement pour y parvenir. Si les joueurs sont plus libérés ? Qui dit nouveau coach, dit nouvelle tactique et nouveaux rôles", a-t-il ajouté avant d'évoquer le départ de Philippe Montanier. "Nous étions tous derrière lui et nous étions les responsables de ces mauvais résultats. Nous n'y arrivions pas, nous n'avions pas les réponses", a concécé le médian.

"Nous parvenons à faire quelque chose en plus. Les deux matchs gagnés contre Waasland et le Cercle, nous aurions peut-être perdu en 2020. Une meilleure concentration et plus de fighting spirit. À Bruges, nous aurions peut-être perdu le match si nous n'avions pas affiché une telle mentalité en seconde période alors que nous subissions. Chacun a pris conscience qu'il fallait être ainsi à chaque match. Je travaille dur de mon côté afin de retrouver mon niveau", a conclu Samuel Bastien.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos