Sans trembler, Anderlecht lance sa saison en Albanie
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Anderlecht s'impose largement (0-3) au FK Laçi

Sans trembler, Anderlecht lance sa saison en Albanie

Anderlecht n'avait pas droit à l'erreur et n'a pas tremblé en Albanie.

Le début de saison du RSCA en championnat ? Raté, à n'en pas douter. Mais se louper en début de saison est permis - les Mauves ne sont pas les seuls dans le cas ; se louper en Europe face à un club aussi modeste que le KF Laçi serait un camouflet impensable, le genre qui laisserait des traces dans la saison de Vincent Kompany. De quoi, l'air de rien, mettre un peu de tension dans l'air à l'Elbasan Arena.

Résultat : Anderlecht entame son match de manière très brouillonne, pris un peu comme prévu à la gorge par des Albanais physiques et intelligents dans leur pressing. Kristoffer Olsson, titularisé au milieu pour la première fois, peine à prendre ses marques, loupant notamment son dernier geste après avoir passé plusieurs hommes (12e) ; progressivement, on sent cependant la supériorité technique d'Anderlecht, gâchée par de mauvais choix dans les 20 derniers mètres. Exactement comme en championnat

La différence sur corner(s)

Les coups de coin s'enchaînent cependant et, pour une fois, grâce aux services 5 étoiles de Lior Refaelov, ils s'avèrent efficaces : d'abord via Hannes Delcroix, un peu chanceusement (26e, 0-1), ensuite via Wesley Hoedt, cette fois d'une tête conquérante. Kompany a trouvé son tireur de corners, et c'est un sacré point positif (0-2, 42e). Dès l'ouverture du score, le RSCA est libéré et Laçi, conscient que revenir sera compliqué, enfoncé. Seul Lushkja frôle la latte mais Van Crombrugge était attentif. 

zirkzee

En seconde période, le schéma est clair : Anderlecht a pris le dessus, et l'inquiétude n'est plus de mise. Les visiteurs gèrent, Laçi peine à se projeter en contre, et c'est finalement Refaelov, très en jambes, qui jaillit et tue le match : crochet et frappe sèche, c'est 0-3 (61e) et cette fois, c'est même la qualification qui se matérialise. Joshua Zirkzee en profite pour monter au jeu, prenant du temps de jeu et du rythme - malheureusement, s'il participe au jeu, le Néerlandais s'offre également son premier raté, devant le but vide à la 73e. 

Face à un adversaire courageux, mais limité, Anderlecht passe un dernier quart d'heure tranquille. C'est simple : le FK Laçi n'a pas la moindre occasion, et Kompany peut tranquillement faire tourner. Il faudrait un cataclysme impensable pour ne pas passer au prochain tour et défier Dundalk - qui a pris une belle option sur la qualification - ou le Vitesse Arnhem. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos