Mirallas: "Si ma situation ne change pas, j'aviserai en janvier"
Kevin Jonckheere
Kevin Jonckheere depuis Neerpede
| 0 réaction

Kevin Mirallas aborde sa situation délicate à Everton

Mirallas: "Si ma situation ne change pas, j'aviserai en janvier"
Photo: © photonews

Appelé de dernière minute au sein de la sélection nationale belge, Kevin Mirallas s'est présenté tout sourire devant la presse mardi en fin de matinée. Le Toffee a fait part de sa frustration à cause d'une situation délicate à Everton. "Je n'avais plus connu ça depuis 5 ans", a-t-il déclaré.

Kevin Mirallas connaît des moments difficiles depuis le lancement de la Premier League en août dernier. Très peu utilisé par Roberto Martinez, le Liégeois retrouve toutefois peu à peu du temps de jeu. Lors des trois dernières sorties des Toffees (Arsenal, Sunderland et West Ham, ndlr.), il est à chaque fois monté au jeu lors des 20 dernières minutes.

C'est étonnant après une prolongation de contrat

"Comme je joue peu en club, je travaille plus que les autres. Je dois continuer comme ça et attendre ma chance", nous a-t-il confié. "C'est une situation difficile à vivre car je n'avais plus connu ça depuis 5 ans. Et comme j'ai signé une prolongation de contrat en août dernier, je ne m'y attendais pas du tout. Mais c'est le football, ça va et ça vient".

Un faible temps de jeu que la carte rouge, écopée face à Swansea dans le temps additionnel, une minute après sa montée au jeu, n'a certainement rien arrangé. "C'est vrai que cette suspension de trois matchs a compliqué les choses. Sur le coup, je n'ai pas réfléchi. C'est arrivé trop vite. A mon retour, Everton tournait bien et ce fût difficile de refaire mon trou".

Je sais que je suis un joueur important pour Everton

Mais Kevin Mirallas tient à tempérer. La relation entre lui et son entraîneur reste intacte. "J’ai beaucoup parlé avec Martinez. On a mis les choses à plat en août après ma prolongation de contrat. Le coach a ses idées, j’ai les miennes. Je sais que je suis un joueur important du club. Mais si rien n'évolue d'ici janvier, il faudra que j'étudie les possibilités qui s'offrent à moi", a-t-il conclu.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos