Lokonga et Arsenal face à leur destin

Antoine Bourlon
| 0 réaction
Lokonga et Arsenal face à leur destin

Les Gunners, avec Albert Sambi Lokonga, rencontrent ce soir (20h45) Liverpool en Carabao Cup, la dernière compétition où les Londoniens sont encore en lice. Peuvent-ils éliminer les Reds de Divock Origi et continuer leur parcours ?

"Cela fait vraiment mal". Ce sont les paroles de Mikel Arteta - relayées par L'Equipe - après l'élimination en 32e de finale de la Cup face à l'historique mais modeste formation de Nottingham Forest (0-1), le 10 janvier dernier. Une défaite qui survient alors que les Gunners - club ayant le plus de fois remporté la Cup (12) - s'étaient très bien repris de leur début de saison calamiteux et enchaînaient les bonnes performances (si ce n'est la très douloureuse défaite 1-2 face à City, concédée dans les arrêts de jeu sur un but de Rodri). 

6e à 21 points du leader Manchester City, Arsenal peut certes continuer à espérer jouer une compétition européenne, mais le titre n'est d'ores et déjà plus envisageable. Les Londoniens gardent toutes leurs chances néanmoins face à un Liverpool contre lequel ils ont vaillamment resisté au match aller (0-0), subissant 17 tirs. Certes, les chiffres ne disent pas toujours tout lorsqu'il s'agit d'analyser un match de football, mais ici cela est évident : Arsenal a été outrageusement dominé. Les joueurs d'Arteta n'ont réalisé que 192 passes, contre 683 côté Liverpool. Ne parlons même pas de la possession : avec 79 pourcents de possession, Liverpool a pour ainsi dire gardé le ballon durant les 4/5e du match. Et pourtant, Arsenal a tenu le coup. A ce niveau, cela ne relève plus de la chance, mais plutôt du miracle.

Arsenal, comme souvent, pour espérer se qualifier, devra compter sur ses jeunes : Gabriel Martinelli, Bukayo Saka, Eddie Nketiah, Emile Smith-Rowe (incertain au match précédent) ou encore la dernière pépite, Charlie Patino. Parmi eux, un Belge, qui fait désormais office de taulier : Albert Sambi Lokonga

Sambi Lokonga Albert
© photonews

Si les débuts du jeune milieu de 22 ans débarqué cet été d'Anderlecht ont été remarqués et salués, l'apprentissage du football anglais implique une ruguosité et une intensité sans pareil. Historiquement déjà, le milieu d'Arsenal était composé de déménageurs, à l'image d'un Patrick Vieira. Ce n'est pas pour rien que dans l'entrejeu des Gunners, on ne retrouve que deux joueurs réellement créatifs : Martin Odegaard et Bukayo Saka (car oui, c'est un milieu de terrain). 

Ce très haut niveau d'ailleurs, Lokonga n'éprouve pas que des facilités dans son apprentissage. Il déclarait d'ailleurs après le match aller qu'il avait besoin d'un temps d'adaptation. Après tout, quoi de plus normal ?

La différence avec le championnat belge est très grande. Je doutais que la Premier League soit le meilleur championnat du monde, mais maintenant je peux le confirmer. J'ai eu besoin d'un temps d'adaptation et je m'adapte encore. Je vais m'améliorer à chaque match et chaque année." 

Pour ce match capital, les Gunners seront également privés de leur capitaine Granit Xhaka. Ce dernier, qui avait rélegué Lokonga sur le banc en décembre, avait pourtant était aligné aux côtés du Belge lors du match aller. Et sans Thomas Partey, parti à la CAN, ce sera à jeune formé à Neerpede de faire le boulot ce soir...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos