L'inquiétude grandit autour d'Axel Witsel, mais Koen Casteels relativise

L'inquiétude grandit autour d'Axel Witsel, mais Koen Casteels relativise
Photo: © photonews

Il y a non seulement une chance, mais même une forte probabilité que nous commencions l'Euro lundi avec une ligne arrière Castagne-Faes-Debast-De Cuyper. Deux jours se sont écoulés depuis l'arrivée à Ludwigsbourg et Axel Witsel s'entraîne encore individuellement...

La ligne arrière précitée totalise ensemble 68 sélections. Jan Vertonghen en compte 154, Axel Witsel 132, Thomas Meunier 66. Autant dire que les Diables Rouges risquent fort de manquer un peu d'expérience face à la Slovaquie.

Axel Witsel reprendra en théorie les entraînements de groupe cette semaine, mais aucun risque ne sera pris avec lui. Tout comme avec Vertonghen et Theate. Ils restent importants pour le reste de l'Euro.

Cela ne facilite pas non plus les automatismes. De Cuyper, Faes, Debast et Castagne formeraient une ligne défensive inédite au coup d'envoi d'un match. "Lors des matchs amicaux, nous avons déjà dû composer avec différentes personnes", a commenté le gardien Koen Casteels en haussant les épaules.

"En principe, ce n'est pas un problème, car tout le monde reçoit les mêmes tâches. C'est l'une des grandes qualités du système du coach", précise le portier des Diables.

"Pour moi en tant que gardien, c'est aussi plus facile, car tout le monde sait ce qu'il doit faire et cela ne change pas. Donc, peu importe le nom devant moi."

Une belle explication, mais la défense inexpérimentée sera tout de même mise à l'épreuve. Et lequel des deux défenseurs centraux droitiers devra jouer à gauche? On sait que Debast y est moins à l'aise. En cours de match, la défense pourrait éventuellement passer à trois afin d'offrir plus de flexibilité. Mais cela ressemble fort à du bricolage...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news