Monchi sur le transfert raté de Malcom à la Roma :" On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Monchi sur le transfert raté de Malcom à la Roma :" On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents"

Le joueur brésilien de Bordeaux devait normalement rejoindre l'AS Roma lors de ce mercato estival, mais finalement l'ailier a rallié le FC Barcelone.

Les supporters de l’AS Roma sont passés de la joie à la déception ce mardi. Les Girondins de Bordeaux avaient officialisé un accord envoyant leur joueur brésilien au club romain pour 32 millions d'euros plus 4 de bonus. Mais Malcom n'est pas venu, et a finalement rejoint le FC Barcelone.

Le club espagnol a transmis une offre plus importante et de plus, les Blaugranas avaient les faveurs de l’ailier. Ce dernier s'est engagé en faveur du club catalan. 

Mais, Monchi, le directeur sportif de l’AS Roma, s’est exprimé sur Roma TV afin d'éclaircir la situation. "Malcom était un profil que nous recherchions. Nous avons entamé des négociations avec son club et les agents il y a une semaine. Nous avons trouvé un accord à 17h avec les agents et Bordeaux. On a eu l’autorisation pour qu’il vienne à Rome faire la visite médicale. Tout était ok. Stéphane Martin, le président, nous a rappelé trente minutes plus tard pour nous dire qu’ils voulaient faire un communiqué pour annoncer l’accord. On n’était pas trop pour, car ce n’est pas dans nos habitudes puisque nous sommes cotés en bourse. On a finalement accepté et on a suivi le mouvement avec un tweet d’annonce", a-t-il dit.

Mais, le Barça entre en scène et sème la pagaille. "Vers 21h00, un des agents du joueur m’a appelé pour me dire que Bordeaux avait retiré l’autorisation de venir à Rome. J’ai donc appelé Stéphane Martin qui m’a dit que le Barça avait fait une offre plus importante. Je lui ai dit que nous avions un accord avec des signatures. J’ai informé notre président qui m’a autorisé à faire une offre plus importante que celle du FC Barcelone. Je n’étais pas pour personnellement, car nous avions déjà un accord. Donc on a dit à Bordeaux qu’on ferait une autre offre. Vers 23h00, on a envoyé notre nouvelle offre avec des documents signés. Martin m’a dit que si tout le monde était d’accord, ça serait ok », a-t-il ajouté.

"J’ai parlé ce matin à l’agent qui m’a dit qu’il avait un rendez-vous avec Bordeaux à 11h00 pour tout valider. Mais, cet après-midi, Bordeaux et les agents nous ont demandé de faire une nouvelle offre, car Barcelone était revenu à la charge. J’ai dit "Basta, on ne fait pas des enchères". Donc on a tout arrêté à ce moment-là. On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents. On est en train de regarder tout ça, car j’ai des messages des agents et des confirmations du club. Maintenant, nous travaillons sur des profils aussi forts si ce n’est plus forts que Malcom", a conclu Monchi. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos