Pep Guardiola salue la décision du TAS et règle ses comptes

Redaction
| 0 réaction
Pep Guardiola salue la décision du TAS et règle ses comptes
Photo: © Photonews

Ce lundi, le Tribunal Arbitral du Sport a décidé de donner raison à Manchester City, initialement suspendu de toute coupe d'Europe pour les deux prochaines saisons. Une décision qui a forcément était très bien accueillie du côté des Skyblues et de Pep Guardiola.

Une décision qui a forcément était très bien accueillie du côté des Skyblues et de Pep Guardiola. Ce mardi en conférence de presse, le technicien espagnol a réagi à cette décision tout en réglant au passage ses comptes avec l'UEFA mais aussi certains personnalités, dont Klopp et Mourinho qui ont critiqué la décision du TAS. 

"Je suis très content de la décision du TAS, qui montre que tout ce que les gens disaient à propos du club n'est pas vrai, et de pouvoir défendre sur le terrain ce qu'on a gagné sur le terrain. Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, si nous avions fait quelque chose de mal, nous aurions accepté la décision de l'UEFA et du TAS. Nous pouvons nous défendre. Nous en avons le droit quand nous pensons que ce que nous avons fait est correct. Ce serait bien (que les critiques s'arrêtent), mais je ne pense pas, au vu de ce qu'il s'est passé ces dernières années, au vu des gens qui ont parlé de nous. J'aimerais dire, regardez nous dans les yeux et dites-nous les choses en face et venez sur le terrain pour jouer. Et après, s'ils nous battent, on se serrera la main et on les félicitera. Ils ont perdu sur le terrain. Ils doivent venir nous battre sur le terrain, c'est le sport", a lâché le Catalan.

"Nous pourrons jouer la Ligue des champions la saison prochaine parce que ce qu'on a fait n'est pas mal (...) Nous avons fait du chemin en 10 ans. Nous avons investi beaucoup d'argent, comme beaucoup d'autres. On l'a fait de la bonne façon. Nous n'avons pas été bannis parce qu'on a suivi les règles du fair-play financier. Si nous ne l'avions pas fait, nous aurions été bannis. Comme ces dernières années, on va essayer de gagner sur le terrain. Les gens n'oublient pas, on a été touchés. Mais on a montré que c'était faux. C'est pourquoi les gens devraient être heureux, ou au moins l'accepter : on pourrait se plaindre et on ne l'a pas fait", a ajouté l'ancien coach du Barça.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos