Pour Dennis Praet, l'heure est à la relance

Antoine Bourlon
| 0 réaction
Pour Dennis Praet, l'heure est à la relance

Le Diable Rouge est en passe de quitter définitivement Leicester et de rejoindre la Fiorentina. Un transfert qui arrive à point nommé, au moment où sa carrière bat un peu de l'aile.

Prêté par Leicester City au Torino la saison dernière, Dennis Praet n'a pas écarté les doutes. Seulement 23 matchs, 2 buts et 2 assists. Un faible temps de jeu, causé en partie par une blessure à la jambe puis une opération au pied en seconde partie de saison qui l'a écarté des terrains pendant 2 mois. Au sein de l'effectif turinois, Praet a été titulaire à 17 reprises. La majorité du temps, il a évolué en tant que milieu offensif, une position qui ne colle au final pas tant que ça à son profil. 

Praet se montre discret et cela peut déranger. Pourquoi l'aligner majoritairement dans une position offensive si au final il est très peu décisif et n'apporte pas un surplus ? La question reste ouverte. Mais à la Sampdoria puis à Leicester il a évolué justement dans un registre de milieu central et avait des stats somme toute comparables. Pareil chez les Diables, où sa montée au jeu récente face au Pays de Galles n'a pratiquement rien apporté dans le dernier tiers, à la place d'apporter de la présence dans l'entrejeu. 

Il possède des qualités offensives, comme on l'a vu lors de son explosion à Anderlecht. Nommé numéro 10 et capitaine, on lui avait laissé les clés du jeu et se montrait garant de l'animation offensive. Mais ce n'est pas le seul rôle qu'il a pu remplir chez les Bruxellois. Son profil a évolué, reste à voir comment l'utiliser. 

Le Soulier d'Or 2014 est actuellement cité du côté de la Fiorentina. Rejoindre la Viola, club du subtop italien, semble être une bonne idée. On se rappelle que c'était à la Sampdoria que Praet s'était fait un nom et avait décroché un transfert vers la Premier League. Au club florentin, certains joueurs en difficulté, comme c'était le cas de Lucas Torreira par exemple, ont pu se relancer. Une équipe avec un esprit de jeu offensif, généreux mais aussi combatif. Avec des ambitions aussi, qui a l'habitude de jouer les places européennes. Bref, une destination qui semble idéale. A voir quel sera le rôle de Praet à la Viola. Il ne faut pas oublier que le Torino espérait le faire rester il y a peu. A 28 ans, son avenir semble donc s'écrire en Italie. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news