[Lie] Rosoux en veut à l'arbitre !
Olivier Baute
| 0 réaction
[Lie] Rosoux en veut à l'arbitre !
Photo: © SC

En 16 ans de carrière, le capitaine rosoutois Cédric Devlaeminck a rarement perdu son sang-froid comme ce dimanche.

Il a tenu à nous exposer les faits survenus lors du match entre Kemexhe et Rosoux. Ce qu'il appelle une parodie d'arbitrage.

"Au coup d’envoi, Rosoux débutait la rencontre avec sept titulaires en moins dont le gardien de but. Cette rencontre était donc dirigé par un jeune arbitre d’une vingtaine d’années. La tension était fort palpable vu que le dernier match de la défunte saison avait opposé ces deux mêmes équipes. Rosoux avait accroché le partage en privant par la même occasion Kemexhe du titre.
 
Le match débutait par un round d’observation. Après 20 minutes, l’arbitre accordait une coup-franc au milieu du terrain et à l’étonnement générale sortait le bristol rouge pour une faute qui méritait tout au plus la jaune, à l’égard du jeune Rosoutois Vincent Bourguignon.
 
L’Etoile devait donc contenir les assauts de Kemexhe pendant 70 minutes. Sur un contre, l'arbitre accordait un penalty pour Kemexhe suite a une sortie du gardien Morgante sur Willems. Celui-ci était certes discutable, mais Willems jouait bien le coup en se laissant tomber.
 
Shakirov, après avoir inscrit le premier botté, dû s’y reprendre une seconde fois car selon l’arbitre, il marqua un temps d’arrêt. La deuxième tentative fut détournée pour le gardien de l’étoile. Rosoux se montra très entreprenant et pris même l’avantage par un tir dévié qui surpriT Christophe Descamps. L’arbitrage continua à être plus que détestable et même si Kemexhe n’en était pas responsable, Rosoux devait subir les décisions de l'arbitre du jour.
 
A la pause, le marquoir affichait toujours 0-1. J'ai été demandé quelques explications à l’abitre qui reconnu “avoir oublié” plusieurs cartes. La deuxième période fut cependant toute aussi médiocre au point de vue de l’arbitrage.
 
Le côté sportif prenait quand même le dessus et Kemexhe, passant la deuxième vitesse prenait le 4ème quart d’heure à son avantage, recollant au score par Shakirov, puis prenant l’avantage par Willems. Rosoux continuait à donner de la voix et suite à un deuxième tir détourné, recollait au  score. A 8 minutes du terme, l’arbitre offrait la victoire à Kemexhe en ne sanctionnant pas un double hors-jeu flagrant. Les hommes de Defourny prirent et gardèrent l’avantage et s’imposèrent sur le score de 3-2.
 
Les joueurs de Kemexhe peuvent être heureux de récolter les trois points car Rosoux aurait certainement pu enlever le partage si l’arbitrage n’avait pas été aussi médiocre. Les Rosoutois de Lindekens peuvent être déçus du résultat, mais certainement pas de la manière. Même Christophe Adam, président de Kemexhe, admettait clairement que Rosoux n’avait pas été payé par ses efforts et que dans d’autres circonstances les visiteurs ne serait pas retourné bredouilles.
 
Pour conclure, l'arbitre offrait un dernier moment de frustration aux Rosoutois lorsqu’ils consultèrent  la feuille de match. En effet, il m'avait octroyé une carte jaune alors que celle-ci avait été attribué à la 80ème minute au capitaine de Kemexhe. Non, ce n’était pas le dimanche de Rosoux, mais encore moins celui de l’arbitre. Espérons que les prochains matchs soit plus équitables et ....mieux dirigés !"
 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos