Le Racing Genk fortement malmené pour sa première européenne, avant les grands
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Le Racing Genk fortement malmené pour sa première européenne, avant les grands

Hormis Hrosovsky, tous les Genkois disputaient pour la première fois une rencontre de Ligue des Champions. Ça s'est bien mal passé face au RB Salzbourg et ses talents.

Avec Maehle cette fois et Samatta de retour dans le onze, Genk se montrait rapide pour gagner le premier corner du match, en moins de 30 secondes. Mais cela allait être le seul moment où les Limbourgeois ont été les plus vifs. La première attaque était la bonne pour l'équipe de Jesse Marsch, le prodige Haland profitait d'un service Minamino pour ouvrir le score dès la deuxième minute. 

Gerkens obtenait la première occasion belge avec un tir au-dessus du but, mais Salzbourg allait se montrer de plus en plus dangereux devant, avant un incroyable troisième quart d'heure. Dewaest se loupait totalement dans son duel avec Hwang Hee-Chan, le Sud-Coréen permettait à Haland de doubler la mise. 

Sonné, le Racing était assommé quelques secondes plus tard. Une passe de Lucumi était bien interceptée par Junuzovic qui lançait directement Hwang, qui avait un boulevard dans l'axe. Coucke ne pouvait à nouveau rien faire sur le tir. 

Un mince espoir renaissait tout de même rapidement pour la bande à Mazzu, Lucumi plantait au fond des filets suite à un coup-franc. Le marquoir indiquait donc 3-1 à cinq minutes du repos, mais Genk allait sombrer avec deux buts supplémentaires inscrits.

Haland, encore lui, signait son quatrième triplé de la saison, pour son premier match de Ligue des Champions, sur un centre de Hwang, qui avait profité d'une remise malheureuse de Samatta... sur une bonne intervention de Dewaest. C'est ensuite Szoboszlai qui a trouvé le chemin des filets sur un bon centre de Manimino, qui avait filé sur le flanc et évité un tacle d'un mauvais Maehle.

Au retour des vestiaires, avec Bongonda sur la pelouse, cela ne commençait pas mieux avec une occasion directement survenue, mais Coucke est bien intervenu sur la frappe de Hwang. Mais le Racing Genk inscrivait tout de même le 5-2 après quelques meilleures minutes, avec un centre de Bongonda transformé par un coup de tête de Samatta. 

Mais cela n'allait pas rebooster le champion de Belgique, qui encaissait un sixième but après l'heure de jeu par Ulmer. Le défenseur a eu le loisir de réaliser un une-deux avec Junuzovic dans le rectangle, avec une facilité déconcertante.

La fin du match fut plus calme, même si Coucke a dû encore intervenir, le VAR a permis à Samatta d'éviter une expulsion. L'arbitre a finalement sorti un carton jaune, bien plus logique. 

Le Racing Genk devra faire meilleure figure dans deux semaines à la Luminus Arena, face à Naples, qui vient de s'offrir le champion d'Europe, Liverpool.

Plus d'infos

Plus d'infos