Un Red Bull Salzbourg changé, mais en excellente forme, attend le Racing Genk
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Un Red Bull Salzbourg changé, mais en excellente forme, attend le Racing Genk
Photo: © photonews

Si le champion de Belgique opère difficilement sa mue, celui d'Autriche cartonne en ce début de saison. Les victoires s'empilent avec des scores fleuves, Genk peut s'attendre à une première partie compliquée, même avant d'affronter Liverpool et Naples.

L'entraîneur Marco Rose, parti à Mönchengladbach, a laissé sa place à l'Américain Jesse March, des cadres comme Munas Dabbour (Séville), Diadie Samassekou (Hoffenheim), Hannes Wolf (RB Leipzig) et Stefan Lainer (Mönchengladbach) ont également quitté l'Autriche pour un grand championnat, mais pourtant, le nouveau géant de Salzbourg trône déjà en tête du championnat, qu'il a remporté dix fois sur les treize dernières années.

Son plus petit succès? Un 0-2 au Rapid de Vienne lors de la première journée. Les six matches qui ont suivi se sont terminés sur six larges victoires, avec trois fois cinq buts inscrits, une fois six... et un dernier succès 7-2 ce week-end. Le goal-average est donc de 34 buts pour et 6 buts contre en 7 matches. Affolant. 

Des Asiatiques et un prodige norvégien décisifs

Si Salzbourg marque toujours autant malgré les pertes, c'est notamment grâce à un Sud-Coréen et à deux Japonais. Prêté à Hambourg la saison passée, Hee-Chan Hwang a bien débuté la saison avec quatre réalisations en six matches, Minamino et Okugawa, 24 ans tous les deux, ont inscrit quatre et trois buts respectivement. Le Zambien Patson Daka et le Sénégalais Sekou Koita seront également à surveiller.

Mais c'est Erling Braut Haland, 19 ans, qui est la sensation de ce début de saison. Après avoir notamment inscrit un nonuplé en mai dernier lors du Mondial U20, le Norvégien arrivé de Molde en janvier a déjà trouvé le chemin des filets à onze reprises (deux triplés et un doublé) en sept sorties, sans oublier son triplé lors de la rencontre de Coupe d'Autriche avant le début du championnat. 

Derrière, le Brésilien Ramalho est toujours une pièce-maîtresse et également important devant avec trois réalisations. Il est associé à Ulmer, véritable guide de l'équipe avec ses 33 ans, derrière le médian Junuzovic, second et dernier trentenaire de l'équipe, autre homme-clé du RB Salzbourg, fort de son expérience de plusieurs saisons au Werder Brême.  

Felice Mazzu et sa bande ne défieront donc pas un petit poucet, loin de là. La saison dernière, le géant autrichien était tombé contre Naples, pour un but en huitièmes de finale de l'Europa League, après avoir signé un 18 sur 18 en poules face au Celtic et au grand frère du RB Leipzig et avoir dominé Bruges. au retour (4-0). 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos