Du feu de paille Emond à la bombe Hagi : ils ont quitté la JPL cet hiver
Antoine Arnould
| 0 réaction
Du feu de paille Emond à la bombe Hagi : ils ont quitté la JPL cet hiver

La Jupiler Pro League a perdu quelques têtes bien connues lors du dernier mercato.

Un Racing Genk en reconstruction ! 

Après s’être fait dépouiller directement après son sacre (Malinovsky et Trossard en tête), le Racing Genk a de nouveau laissé partir deux de ses joueurs les mieux côtés d’un point de vue marchand durant l’hiver : Sander Berge et Mbwana Samatta.

Transféré pour 21,5 millions d’euros à Sheffield United, le grand milieu de terrain norvégien a déjà eu trois belles occasions pour faire ses preuves. En effet, sa place de titulaire semble être indiscutable.

Il en est de même pour l’ancien buteur tanzanien des Limbourgeois. Titulaire lors des trois dernières rencontres d’Aston Villa en Premier League, Samatta a déjà trouvé le chemin des filets à deux reprises : un but annulé pour hors-jeu contre Southampton, et un bien valable lors de ses débuts contre Bournemouth :

Il faut dire que le Racing Genk a également énormément transféré pour compenser les départs. L’un d’entre eux était Ianis Hagi. Etrangement, le jeune talent roumain n’a convenu ni à Mazzu, ni à Wolf. Pourtant, prêté aux Rangers, il explose aussi bien dans le championnat écossais qu’en Europa League. 1 but, 1 assist dans l’un, 2 perles, 1 caviar dans l’autre.

Emond peine à confirmer 

Du côté du Standard de Liège aussi, il y a eu du mouvement cet hiver. Surtout en ce qui concerne les départs. Si le seul Eden Shamir fut présenté, les Liégeois ont perdu Renaud Emond et Paul-José Mpoku. Soit, leur meilleur buteur et leur capitaine.

Cela avait bien commencé pour le Gaumais. Pour son deuxième match avec Nantes, en Coupe de France, Emond avait trouvé le chemin des filets. Même si cela n’avait pas empêché son équipe de perdre contre Lyon. Depuis, en revanche, c’est le néant pour l’ancien Rouche : 5 matchs, 0 but, 0 assist. Pour ne rien arranger, l’attaquant de 28 ans s’est blessé et a dû rater les trois dernières rencontres nantaises.

Les choix liés au portefeuille 

Pour Polo Mpoku, la destination choisie laisse toute comparaison inutile. On signalera tout de même que l’international congolais a donné deux passes décisives pour ses nouveaux équipiers d’Abu Dhabi.

Yohan Boli, pourtant convoité par de nombreux clubs, a lui aussi privilégié l’argent au prestige. Parti de Saint-Trond cet hiver avec 10 buts au compteur, l’attaquant ivoirien en a inscrit deux autres pour son nouveau club, Al Rayyan.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos