Un dernier espoir de montée en D1 amateurs pour la RAAL

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Un dernier espoir de montée en D1 amateurs pour la RAAL

S'il est très déçu par l'issue de la saison décidée la semaine dernière, Frédéric Taquin sait aussi que, par le jeu des licences, la RAAL pourrait encore atteindre son objectif et monter en D1 amateurs.

On le sait, la commission des licences aura désormais le sort de nombreux clubs entre ses mains. Au niveau professionnel, plusieurs clubs sont en grand danger: le KV Ostende, Roulers et Lokeren, notamment, qui font face à de sérieuses difficultés financières et pourraient voir leurs chances de rester en D1A ou en D1B s'envoler.

Le jeu des licences, favorable à la RAAL?  

Par effet domino, le RWDM et Seraing pourraient hériter d'un ticket pour la D1B (s'ils obtiennent la licence adéquate), et ça offrirait une place en D1 Amateur aux Louviérois.  Un scénario auquel on veut croire à La Louvière. "Je crois que les chances sont réelles et on s'accroche encore un peu à cet espoir-là", confirme Frédéric Taquin. 

Ce n'est pourtant pas dans les habitudes du coach louviérois de s'en remettre au tapis vert pour espérer atteindre ses objectifs. "Honnêtement, l'an dernier, on avait eu le droit de jouer le tour final comme ça, parce que les équipes devant nous n'avaient pas la licence pour évoluer un cran plus haut. Et je n'étais pas spécialement ravi de cette situation, mais là, c'est totalement différent", estime-t-il. 

L'investissement de tout un club

Parce que ça récompenserait une très grosse saison des Loups qui, après avoir manqué leur départ en D2 amateurs, ont survolé la seconde tranche et étaient encore en course pour aller chercher le titre avant la fin prématurée du championnat. "Ce serait une récompense pour le travail fourni depuis le début de la saison." 

C'est tout un club qui s'est mobilisé derrière cet objectif-là. "La direction, le staff, les joueurs et les supporters: on s'est investi et on a travaillé dur tous ensemble pour y arriver et c'est pour ça que c'est dur d'accepter les décisions prises en fin de semaine dernière", ajoute encore Frédéric Taquin qui, peu importe le sort qui sera réservé à la RAAL, a déjà commencé à préparer la saison prochaine: "C'est un peu tôt, mais vu les circonstances, on est bien obligé..." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos