La drôle d'anecdote sur le transfert avorté de John Terry en Russie

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
La drôle d'anecdote sur le transfert avorté de John Terry en Russie
Photo: © photonews

Durant l'été 2018, John Terry aurait pu quitter Aston Villa et l'Angleterre pour la Russie et le Spartak Moscou. L'ancien capitaine de Chelsea avait même passé ses tests médicaux mais faisait finalement volte-face.

Les raisons de ce refus en dernière minute étaient familiales : John Terry ne voulait pas emmener sa femme et ses deux enfants vivre à Moscou, d'où sa décision finale de ne pas rejoindre le Spartak malgré des tests médicaux réalisés à Rome. L'agent italien Marco Trabucchi, qui travaille main dans la main avec le Spartak Moscou, a ainsi révélé une anecdote à BT Sport : "Le directeur de l'école de la fille de John l'a appelé", explique-t-il. 

"Il lui a expliqué que sa fille se roulait par terre en hurlant que son papa allait partir à Moscou. Elle disait que les ours polaires se promenaient dans les rues là-bas et qu'il n'allait jamais revenir", se rappelle Trabucchi. Une histoire qui confirme les propos de Terry, qui a placé sa famille avant un contrat lucratif. "Nous avons tenté de le convaincre, il voulait partir mais sa famille a refusé. Nous devons respecter son choix". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos