Interview Première saison du Sporting de Charleroi en Super League : "Laissez-nous montrer ce que l'on vaut"

Antoine Arnould
| 0 réaction
Première saison du Sporting de Charleroi en Super League : "Laissez-nous montrer ce que l'on vaut"

La toute nouvelle section féminine du Sporting de Charleroi évoluera directement au plus haut niveau la saison prochaine. Pour marquer le coup, les Carolos ont choisi pour coordinatrice technique de l'équipe de Super League Delphine Préaux, qui connait bien les pelouses belges pour en avoir foulées de nombreuses.

Des cours de récréation à la BeNeLeague

Formée dans les cours de récréation, ou en échangeant quelques passes avec ses frères, Préaux rejoint son premier club à l’âge de 17 ans. Après quelques saisons en Provinciales, puis en nationale à Braine-le-Comte, la professeure d’éducation physique rejoint le plus haut niveau en 2016 : la Be Ne League avec Anderlecht. Grâce à cette expérience, Delphine Préaux devient finalement coach-joueuse au Femina La Louvière en D2 nationale.

Coordinatrice de la nouvelle section féminine du Sporting : tout un programme

Un parcours qui a convaincu la direction du Sporting de Charleroi de lui donner un rôle important dans la mise en place de leur nouvelle section féminine. Coordination, recrutement, scouting, relais entre la direction, le staff et les joueuses ; autant de tâches dont se chargera Delphine, après ses heures de boulot. Malgré ses 39 ans, elle hésite même à intégrer l’équipe.

Réponse aux sceptiques : « Laissez-nous le temps »

Seulement, les Carolos savent qu’elles auront fort à faire. Commencer directement dans l’élite n’est pas une mince affaire. D’ailleurs, du côté du Standard, on est plutôt sceptique quant aux performances de leur rival wallon. Du haut de leur vingt titres de Champions de Belgique, les Liégeoises se réjouissent de l’élargissement de la Super League, mais pas à n’importe quel prix.

Bien sûr, à Charleroi, pas question d’enterrer si vite les nouvelles venues : « Certains parlent un peu vite. Je pense qu’il faut nous laisser une chance de montrer ce que l'on vaut. Laissez-nous le temps de construire une équipe assez solide, avec des joueuses de qualité ».

13 joueuses trouvées sur 20, le staff technique d'ores et déjà complet

D’ailleurs, si le Sporting communique peu à ce sujet, cela ne veut pas dire qu’il ne travaille pas d’arrache-pied : « 13 transferts ont déjà été réalisés. Des filles qui proviennent du LOSC, d’autres d’Anderlecht, une ou deux du Standard et de Woluwe. Bref, des joueuses qui ont le niveau de la Super League, et d’autres, par exemple de Saint Ghislain, qui ont plutôt le niveau de la D1 » assure la coordinatrice technique des Zèbres.

Le staff technique, lui, a plus que pris forme. « Le staff est complet. Nous avons choisi notre T1, notre T2, mais aussi le préparateur physique et l’entraîneur des gardiennes ».

Partir de rien n’est jamais facile, mais les ambitions et les moyens ne manquent pas

Delphine Préaux est consciente, néanmoins, que la tâche ne sera pas facile : « Nous devons partir de rien, d’une page blanche. C’est donc vraiment un gros défi, de trouver 20 joueuses, alors que tous les autres clubs ont déjà leur équipe et réalisent des transferts chaque année ».

La coordinatrice carolo définit dès lors l’objectif : « Pour la première saison, l’objectif est le maintien. Mais aussi de renforcer l’équipe au fur et à mesure avec des joueurs de qualité. Nous voulons également faire progresser des espoirs et des jeunes qui jouent dans la sélection belge U19 ».

Espoir et confiance semblent être les maitres mots : « L’engouement est déjà très important. Nous jouerons nos matchs dans le stade du Mambourg, et on espère que cela va ramener du monde. En tout cas, mon rôle est très plaisant. C’est un beau défi dans lequel nous allons nous engager à 100%. Les dirigeants du Sporting nous aident à créer cette équipe solide. On espère donc être prêtes pour pouvoir faire une bonne saison » conclut Delphine Préaux.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos