Interview Bourard a connu les Espoirs d'Anderlecht : "La transition avec l'équipe A ne se faisait pas"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Bourard a connu les Espoirs d'Anderlecht : "La transition avec l'équipe A ne se faisait pas"
Photo: © photonews

Avant de rejoindre les Pays-Bas, Samy Bourard a été formé au RSC Anderlecht, sans vraiment y obtenir sa chance.

Pourtant, Bourard cotoyait à l'époque de grands talents : Orel Mangala, Dodi Lukebakio, Wout Faes, Mile Svilar ... Un simple regard aux équipes alignées par le RSCA en Youth League à l'époque prouve d'ailleurs que presque aucun n'a obtenu sa chance en équipe A. "Pourtant, nous avons atteint deux fois de suite la finale de Youth League. On perd une année contre Chelsea, où évoluaient des gars comme Tomori, Mount ... qui aujourd'hui brillent sous Frank Lampard", pointe Samy Bourard. "Pourtant, ceux d'Anderlecht n'ont pas passé le pas". 

Pour l'ex-médian du RSCA, l'explication tient au style de jeu pratique par les U21 anderlechtois. "On nous enseignait l'école hollandaise, le jeu au sol, un football très léché et très offensif. Et derrière, il n'y avait pas vraiment de continuité avec l'équipe A", regrette Bourard. "Les jeunes, en plus d'avoir peu d'expérience, ne se retrouvaient pas forcément en terrain connu. La transition était inexistante". D'où un départ pour les Pays-Bas, après avoir tenté sa chance à Saint-Trond où les choses ne changeront pas. "Marc Brys, à Saint-Trond, avait bien compris que j'avais des qualités ... qui ne pouvaient pas s'exprimer au STVV. Il m'a beaucoup aidé, a cherché des solutions pour moi. Je lui suis très reconnaissant". 

samy bourard

Le soutien de John Van Den Brom 

Un seul coach, au RSCA, a selon Samy Bourard tenté d'amener un football "à la néerlandaise" : "Depuis le départ de John Van Den Brom, ça a disparu. C'est lui qui m'avait donné ma chance en équipe A, qui avait vu des qualités en moi. On s'est recroisés en Coupe cette saison et il était très content de voir où j'en étais". 

Le projet de Vincent Kompany est basé sur cette transition facilitée entre les U21 et l'équipe A. "C'est une excellente chose pour tous ces jeunes, j'en connais certains, comme Albert Sambi Lokonga, Francis Amuzu ... Il faut les encadrer, leur assurer un passage facile à l'équipe A", se réjouit Bourard. "Si je suis déçu que ce projet n'ait pas été mis en place plus tôt ? Non, je suis mon chemin, comme tous les autres jeunes de ma génération. Dodi Lukebakio, Orel Mangala, Aaron Leya Iseka ... On évolue tous à notre rythme, et rien ne dit que notre progression aurait été la même en Belgique. Ce qui se passe, se passe pour une raison", conclut le nouveau médian de l'ADO La Haye avec le sourire.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos