Analyse L'année de vérité en Nationale 1: c'est maintenant ou jamais pour de nombreuses équipes

L'année de vérité en Nationale 1: c'est maintenant ou jamais pour de nombreuses équipes
Photo: © photonews

De Jupiler Pro League is al hervat, maar de Nationale 1 zal moeten wachten tot half augustus. Voor veel clubs biedt dit seizoen een unieke kans om de sprong naar het profvoetbal te maken, dankzij veranderingen in de competitie-indeling.

Revenons à la saison dernière. Après la phase classique, le RFC Liège, Dender, Knokke et Dessel ont disputé le Tour final. Il n'y avait aucun enjeu pour Dessel et Knokke puisqu'ils n'avaient pas la fameuse licence pour la Challenger Pro League. Au final, c'est Dender a été sacé champion et qui a rejoint la seconde division belge.

Nouveau format 

Tout comme dans les séries professionnelles, le format de la Nationale 1 a également été modifié. Avec l'ajout de quatre équipes U23, la ligue compte désormais vingt équipes. Les implications : pas de play-offs, mais seulement un championnat régulier de 38 journées.

Comme la Challenger Pro League passera de douze à seize équipes la saison prochaine, il y aura exceptionnellement trois promus en N1 cette saison. Il est important de noter que seules les équipes qui reçoicent la licence peuvent monter. La saison dernière, seules quatre équipes (Dender, Liège, Patro Eisden et Visé) avaient obtenu le feu vert de la commission des licences. Il ne fait aucun doute que cette saison est l'occasion idéale pour obtenir une promotion

Favoris

Le RFC Liège et le Patro Eisden sont les grands favoris pour la saison à venir. Les Liégeois ont manqué de peu le titre la saison dernière après des playoffs haletants. L'équipe de Gaëtan Englebert a pu conserver la plupart de son noyau fort et expérimenté malgé deux départs importants du côté de Dender (Rodes et Lallemand). Des gars comme Benjamin Lambot et Jérémy Perbet sont restés à bord et le matricule 4 a enregistré l'arrivée de cinq renforts pour l'instant. La saison dernière, Patro Eisden a manqué de peu le Tour final lors de la dernière journée de jeu. Les ambitieux Limbourgeois, dirigés par Stijn Stijnen, n'ont jamais caché que la promotion était leur objectif absolu cette saison, et ils sont heureux de l'affirmer. Et les investissements nécessaires ont été réalisés en contrepartie. Le Patro a fait appel à pas moins de douze nouveaux joueurs, dont des joueurs d'expérience comme Tom Pietermaat, Kevin Kis et Roman Ferber.

Perbet Jérémy
© photonews

Equipes surprises

Qui rendra la vie difficile au Patro Eisden et au RFC Liège cette saison ? Des équipes comme Visé avec Jonathan Legaer (35 ans) et l'Olympic Charleroi de Mohamed Dahmane, joueur/directeur sportif/président de 40 ans, sont là depuis des années et connaissent les rouages de cette série. Il va sans dire que le président Georges-Louis Bouchez est également ambitieux avec les Francs Borains. Avec des gars comme Tracy Mpati, Benjamin Boulenger, Grégory Grisez et Mégan Laurent, le président du MR s'est bien renforcé. Enfin, il faut également tenir compte de Knokke. L'équipe d'Yves Van Borm a connu un début de saison difficile, mais grâce à de belles performances pendant la pause hivernale, elle s'est finalement qualifiée pour les play-offs. Ne pas oublier la RAAL qui s'est bien renforcée également et qui vise un retour au sein du monde pro.

Points d'interrogation

On peut également se demander si les équipes U23 de Charleroi, de La Gantoise, de l'Antwerp et d'OHL seront en mesure de jouer un rôle important dès le départ. Mandel United a échappé de justesse à la relégation, mais il reste à savoir s'il sera suffisamment armé après une année agitée et pleine de problèmes financiers. Quid des promus Hoogstraten et Ninove ?

Le plus grand point d'interrogation est sans aucun doute Rupel Boom. Ce fut le chaos chez les  Steenbakkers la saison dernière. Des changements d'entraîneurs, des problèmes financiers, le propriétaire espagnol qui ne s'est pas présenté... Rupel Boom a récemment remis son destin entre les mains d'un propriétaire américain qui a fait table rase. L'ancien effectif a quasiment disparu et le club a fait appel à dix-neuf (!) nouveaux arrivants jusqu'à présent. Les noms les plus connus sont sans doute Stephen Buyl et Charni Ekangamene.

stephen Buyl
© photonews
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 7673 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news