Interview Notre consultant Hernan Losada optimiste pour les Diables Rouges : "Combien de pays ont ça ?"

Notre consultant Hernan Losada optimiste pour les Diables Rouges : "Combien de pays ont ça ?"
Photo: © photonews

Comme durant chaque tournoi, Walfoot a sollicité l'avis de consultants, et parmi eux, Hernan Losada, ex-entraîneur du Beerschot et ancien joueur d'Anderlecht, entre autres. Il a analysé l'entrée en lice des Diables pour nous.

Hernan Losada sera lui-même également à Francfort aujourd'hui. Et cela pour une raison spéciale. "Pour Kevin De Bruyne !", lance-t-il immédiatement. "Je veux voir un joueur de ce calibre en action. Il est encore à son apogée malgré une saison compliquée par les blessures. Il est génial !"

Mangala et Onana seront d'une importance capitale

Notre analyste est d'ailleurs très confiant au sujet des Belges. "Le milieu de terrain avec Onana et Mangala sera crucial. Ils doivent garantir l'équilibre et le contrôle du match. Le jeu de Tedesco repose sur la récupération haute du ballon. Ils doivent donc être capables de trouver la bonne passe."

"Mais Casteels doit aussi être au top et si Lukaku transforme deux buts sur trois occasions... L'axe de votre équipe est si important. S'ils sont performants, le reste suivra. Avec les ambitions de la Belgique, ils doivent battre la Slovaquie."

Losada ne surestime pas vraiment l'adversaire. "Je dois admettre que je ne les connais pas si bien. Mais ce n'est pas une équipe avec trois, quatre ou cinq joueurs évoluant dans un grand championnat. Jusqu'à présent, la différence entre les équipes a été assez grande dans ce tournoi. Je les classe peut-être dans la catégorie de la Hongrie et de l'Écosse."

Comme on avait pu le voir lors de la Coupe du Monde au Qatar, le premier match est déterminant pour le reste du tournoi. "J'espère que la Belgique livrera un match convaincant qui instillera de la confiance pour les semaines à venir. La Belgique adopte un rôle d'outsider et ce n'est pas mal. En réalité, les attentes sont basses. Ils doivent simplement jouer un match en montrant leur identité."

Certains journalistes perçoivent la défense comme une faiblesse, je vois les choses différemment

Enfin, de manière plus étonnante, notre consultant ne pense pas du tout que la défense soit le maillon faible de l'équipe. "Pour certains journalistes, ce serait un problème ou une faiblesse, mais je vois les choses différemment. Il y a des défenseurs mobiles, intelligents et physiquement solides."

"Debast doit comprendre qu'il aura moins de temps qu'à Anderlecht et qu'il doit prendre moins de risques. Mais il est frais et a faim de prouver sa valeur."

Hernan Losada a un dernier mot pour Jérémy Doku, notre facteur X dans cet Euro. "Je suis un grand fan. Des joueurs qui peuvent décider d'un match avec une seule action dans un match serré... Combien d'équipes ont cela ? Avoir un joueur comme lui est un atout énorme !", conclut l'Argentin.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news