Quand un contrôle fiscal perturbe le club des Hazard en plein match
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Quand un contrôle fiscal perturbe le club des Hazard en plein match

Dimanche particulier au Stade Brainois. Le club hennuyer a reçu la visite d'une dizaine d'inspecteurs du SPF Finances, accompagnés de policiers, lors d'une rencontre du championnat de D3 amateurs face au Rapid Symphorinois.

Alors que la mi-temps venait d’être sifflée sur le score d’un but partout, le contrôle fiscal a commencé. Durant la seconde période, les bénévoles du club présidé par l’arbitre Sébastien Delférière ont été auditionnés :

"Ils sont venus contrôler l’activité sportive qui se déroule au stade du Sans Fond", explique-t-il à Sudpresse. "Pour eux c’est sans doute de la routine, mais pour moi et toutes les autres personnes qui oscillent autour du club, c’est une première et j’avoue que c’est assez impressionnant de voir tout ce monde débarquer sans que nous n’en connaissions vraiment la raison et en plein milieu d’un match de football amateur."

Le coach brainois n'était pas amusé, surtout quand son vestiaire a été visité. "Les inspecteurs et inspectrices s’y sont introduits alors que certains joueurs étaient à poil", pestait David Bourlard. "Je déplore vraiment ce genre de comportement mais plus encore l’attitude de certains ainsi que le ton employé pour nous ordonner de nous soumettre, un par un, à une audition."

Je n'ai rien à cacher

Thierry Hazard

L’entraîneur de Saint-Symphorien, Pascal Buntinx, s'exprimait lui aussi avec colère pour le quotidien. "C’est simplement lamentable. Nous sommes tous là pour exercer notre passion et parler de football. Certes, nous avons affaire à des travailleurs qui effectuent des tâches qui leur ont été dictées par leurs instances supérieures mais n’y a-t-il pas des fraudeurs dont le délit est d’autant plus grave que celui qu’on tente de découvrir en agissant de la sorte ?"

Pour la petite histoire, les deux formations se sont quittées sur le score de 2-2. Thierry Hazard, très impliqué au stade Brainois, se veut rassurant. "Il n’y a aucune tricherie, ces gens sont là pour donner un coup de main à mon club bénévolement, et ils peuvent le justifier", déclare-t-il à Sudpresse. "Je ne dis pas que tout est parfait dans mon club, nous sommes un jeune comité, mais en aucun cas il n’y a eu fraude. Je n’ai rien à cacher… Je peux accepter ce genre de contrôle. La manière par contre est à revoir…"

Plus d'infos

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Les plus populaires

D3 amateurs C

Dernières réactions