Ces Diables Rouges qu'on veut voir face à l'Ecosse pour la dernière de la saison
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Praet, Origi, Trossard ... : Ces Diables qu'on veut voir face à l'Ecosse

Ces Diables Rouges qu'on veut voir face à l'Ecosse pour la dernière de la saison

Face au Kazakhstan, Roberto Martinez avait opté pour un onze somme toute prévisible (à l'exception de Castagne) et a fait monter au jeu des habitués. On espère le voir donner du temps de jeu à certains pour la dernière de la saison ...

Divock Origi 

C'était un peu la déception de la soirée : voir Michy Batshuayi monter au jeu en lieu et place de Divock Origi, que le public belge aurait aimé féliciter pour sa victoire en Ligue des Champions. On se disait que la fin de saison incroyable du buteur de Liverpool et ses buts en demi-finale et en finale pouvaient lui permettre de changer de statut ; visiblement, Martinez a voulu envoyer un message en maintenant Michy comme doublure de Lukaku. 

On espère que face à l'Ecosse, et afin qu'Origi termine la saison sur un nouveau point positif, le sélectionneur donne l'occasion au Stade Roi Baudouin de célébrer l'un de ses vainqueurs européens (Mignolet ne devant pas espérer grand chose). Mais aussi pour que Michy Batshuayi sente que la hiérarchie peut bouger devant ... 

Dennis Praet 

Notre sélection nationale est riche, c'est un fait : l'un des médians les plus en vue d'Italie, cité à Arsenal et à la Juventus, peut n'être même pas considéré comme une option B dans l'entrejeu. La retraite de Marouane Fellaini et l'absence de Mousa Dembélé n'ont même pas permis à Praet de monter au jeu face au Kazakhstan ; s'il a progressé dans la hiérarchie, Martinez n'en donne aucun signal. L'ancien d'Anderlecht s'est échauffé, mais Youri Tielemans, lui-même titulaire avant le retour de KDB, reste prioritaire. 

Contre l'Ecosse, voir un Praet qui pourrait à terme prendre un rôle de 6 ou 8 aux côtés de Tielemans, De Bruyne ou même Dendoncker serait très intéressant, tout en étant conscient qu'il faudra que Dennis passe un, voire plusieurs paliers avant d'être considéré comme un titulaire potentiel. 

Leandro Trossard 

C'était le grand perdant de Belgique - Kazakhstan : Leandro Trossard était relégué en tribunes, victime d'une énorme concurrence en attaque. Mais Roberto Martinez devrait peut-être offrir au joueur de Genk la possibilité de se montrer une dernière fois avant un été qui devrait le voir déménager pour le (sub)top européen et, potentiellement, acquérir un autre statut en sélection. 

Hans Vanaken 

Même constat pour Vanaken : clairement derrière la concurrence, le meilleur joueur de Pro League mérite de monter au jeu, ne serait-ce que pour que le sélectionneur national prouve le respect qu'il accorde à notre championnat. Hans Vanaken apporte un profil plutôt rare en sélection, mêlant présence physique comparable à celle d'un Dembélé et vision du jeu et infiltrations proches d'un Kevin De Bruyne. Lui aussi, cependant, devra être transféré pour espérer mieux. 

Adnan Januzaj 

La concurrence devant est tellement rude qu'on en vient à peu parler d'Adnan Januzaj, présent au subtop européen et valeur sûre de la Real Sociedad. Il semble avoir pris du retard sur les Thorgan Hazard et Dries Mertens, mais Januzaj est une option à considérer et reste très apprécié du public tout en amenant lui aussi un style chaloupé et élégant. Le verra-t-on en action avant les vacances ? 

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Play-offs 1

Dernières réactions