Le Beerschot insiste : "Mieux vaut une compétition propre mais qui commence plus tard"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le Beerschot insiste : "Mieux vaut une compétition propre mais qui commence plus tard"
Photo: © photonews

Le Beerschot espère bien pouvoir faire retarder le coup d'envoi du championnat suite à la décision de la CBAS.

Se dirige-t-on vers une Pro League au coup d'envoi retardé ? C'est le scénario cauchemar auquel les officiels ne veulent même pas penser, mais le Beerschot-Wilrijk, grand perdant de la décision de la CBAS, n'en démord pas : le championnat ne peut débuter avant le verdict final. La Pro League et l'Union Belge ont en effet décidé de ne pas attendre celui-ci pour composer les séries de D1A et D1B. 

La victoire des tricheurs

"Nous sommes surpris de cette décision des instances du football belge, qui contredirait complètement la philosophie des démarches entreprises ces derniers mois pour nettoyer le football belge", estime le club anversois sur son site internet. "Organiser le championnat avant le verdict final de la CBAS serait un nouveau revers pour le football belge. Ce serait une victoire pour les tricheurs, qui ont tout fait pour éviter un jugement rapide et contourner les règles". 

Aux yeux du Beerschot, les méthodes employées pour éviter la relégation posent problème : "Le président de l'Union Belge lui-même a reconnu que les coupables s'en étaient sortis via des détours juridiques et pas en étant innocentés. Pendant des mois, le KV Malines et les autres parties impliquées ont cherché des détours pour retarder la décision. Le Beerschot demande à l'Union Belge de ne pas récompenser ce comportement. Une concurrence propre est plus importante que la date de début de la compétition". 

Plus d'infos

Plus d'infos