VAR et Premier League, stop ou encore ?
Antoine Arnould
| 0 réaction
VAR et Premier League, stop ou encore ?

Le football anglais est chaque jour plus critique envers la vidéo assistance. Les matchs de ce week-end ont particulièrement renforcé l'opinion de certains. Dans plusieurs stades de Premier League, on pouvait entendre des "F*ck the Var" entonnés par les supporters.

Dès vendredi soir, le VAR prenait plus d'importance que le match Sheffield - West Ham en lui même . Et pour cause, était annulait un goal qui ouvrait à nouveau le débat. Le Hammer Declan Rice s'est exprimé après la rencontre au micro de SKY Sports :

Mon avis est partagé par les autres joueurs. Personne ne veut du VAR. Enormément de décisions étaient absolument folles cette saison.

Terminées, les explosions de joie ?

Mais, finalement, ce n’est pas tant l’aspect « injuste » ou aléatoire qui est critiqué outre-Manche. Les supporters semblent surtout blasés de voir leur passion perturbée par l’intrusion hégémonique de la technologie. Alors qu'on les sait importants en Angleterre, la tradition et l’esprit authentique seraient en perdition.

Prenons par exemple le match de samedi entre Leicester et Southampton. Le VAR annula pas moins de 4 goals sur la rencontre. Et tous, n’étaient pas si évidents que cela. Sur le pénalty initialement accordé à Southampton, il a fallu de nombreux angles différents et autant de discussions pour finalement percevoir un éventuel hors-jeu au départ de l’action. Leicester se verra annuler trois goals par la suite.

Comme le disait récemment le coach des Manchester United Women, l’explosion de joie et la spontanéité si propres aux sports collectifs sont en train de disparaître. Dans le Telegraph, Casey Stoney s’exprimait en ses termes :

Le football n'est pas un jeu de robot. L'arbitre est humain et fait des erreurs également. Et, si j'étais dans le public, je voudrais célébrer un but sans attendre deux minutes pour voir s'il n'est pas annulé par la suite.

Même le Special One s'y met

Même Mourinho y allait de son commentaire ce week-end, après la défaite des Spurs contre Liverpool : « Ils auraient pu avoir un auto but et un carton rouge pour le tacle de Robertson, mais le VAR buvait du thé à ce moment-là ». Le caractère aléatoire de l’intervention de l’assistance vidéo pose également question.

Dans les stades anglais ce week-end, un sujet faisait presque l’unanimité : l’animosité envers le VAR. Ainsi, lors de Manchester United – Norwich, on pouvait aisément entendre des « F*ck the VAR » provenants de la tribune "visiteurs". Lors d’Aston Villa – Manchester City, supporters de Villa et Cityzens étaient au moins d’accord sur un point. Ils ont entonné le même chant à plusieurs reprises.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos