Les Diablotins entrevoient l'Euro: "Mais rien n'est fait"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Les Diablotins entrevoient l'Euro: "Mais rien n'est fait"
Photo: © photonews

L'Euro est à portée de mains pour les Diablotins, "mais il faudra encore conclure et ce ne sera pas simple", insistent les protégés de Jacky Mathijssen.

Battus par le Pays de Galles, puis contraints au partage par la Bosnie, les Diablotins avaient démarré leur campagne éliminatoire par un décevant bilan d'un point sur six. Derrière, sous la conduite de Johan Walem, ils ont parfaitement rectifié le tir. 

D'ailleurs, un an après cette entame manquée, et à la faveur d'une série de trois victoires consécutives (dont deux succès probants contre l'Allemagne), les U21 belges sont en pole position pour aller chercher un ticket pour l'Euro 2021. Une satisfaction, forcément, pour les jeunes joueurs belges. "On savait que si on parvenait à battre l'Allemagne, on serait en bonne position", confirme Orel Mangala.

"C'est loin d'être fini"

Pourtant avec un et deux points d'avance sur l'Allemagne et la Bosnie, et un match de retard pour le Pays de Galles, qui est à quatre unités, les Diablotins savent que "rien n'est fait". "C'est loin d'être fini, il nous reste trois matchs à jouer. On devra les gagner, mais on va tout donner pour y arriver", conclut le médian de Stuttgart.  

Ça commencera par la réception du Pays de Galles et un déplacement en Moldavie, les 9 et 13 octobre, avant un duel sans aucun doute décisif en Bosnie. Pour espérer atteindre l'Euro, comme en 2019, les U21 belges devront terminer premiers de leur groupe ou parmi les cinq meilleurs deuxièmes. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos