Interview Parti du Matricule 16 l'été dernier, il en est persuadé : "C'est impossible que l'histoire du Standard se termine comme ça"

Parti du Matricule 16 l'été dernier, il en est persuadé : "C'est impossible que l'histoire du Standard se termine comme ça"
Photo: © photonews

Parti du Standard l'été dernier pour rejoindre Dessel, Lucas Kalala n'a certainement pas oublié son club formateur. Sa situation l'attriste évidemment, mais l'arrière droit est convaincu que le Matricule 16 reviendra.

Ce week-end, Walfoot.be a eu l'occasion de s'entretenir avec Lucas Kalala. Formé au Standard de Liège, l'arrière droit vient de vivre une saison pleine avec Dessel et ambitionne désormais un retour dans le monde professionnel (lire la première partie de l'entretien). 

Le joueur de 22 ans a également évoqué la situation actuelle de son club formateur, plus critique que jamais. "J'espère que ça va s'arranger. Quand j'étais au club, rien n'indiquait que la situation allait devenir telle. De ce que j'ai retenu, il n'y avait rien d'alarmant. Tout était stable."

Lucas Kalala éprouve de la peine quant à la situation actuelle du Standard

"Bien évidemment, ça m'attriste beaucoup. Mais je ne me fais pas de souci. Le Standard est un grand club, une emblème du football belge. Le club va rebondir et se remettre sur les rails."

Chez beaucoup, le contexte du Standard amène un double sentiment. Premièrement, il semble tellement difficile que, vu la situation actuelle, un repreneur soit trouvé en début de saison et que le Matricule 16 revienne progressivement sur le devant de la scène. Mais, d'un autre côté. "C'est impossible que l'histoire du Standard se finisse comme ça" a conclu Lucas Kalala.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news