Alvaro Morata au cœur d'une grosse polémique en Espagne avant la demi-finale de l'Euro contre la France : "Ici, il n'y a du respect pour personne"

Alvaro Morata au cœur d'une grosse polémique en Espagne avant la demi-finale de l'Euro contre la France : "Ici, il n'y a du respect pour personne"
Photo: © photonews

Lassé des critiques, le capitaine de la Roja s'est laissé aller dans une interview. En Espagne, on lui reproche de vouloir volontairement créer la polémique juste avant la demi-finale de l'Euro.

Encore un coup de Didier Deschamps ? L'Espagne s'offre une belle polémique à moins de 48 heures de sa demi-finale de l'Euro contre la France. Au centre de l'attention, Alvaro Morata

Ce lundi matin, le média espagnol Relevo publie une long interview du capitaine de la Roja, dans laquelle ce dernier évoque, une nouvelle fois, la grande lassitude dont il fait preuve à l'égard des critiques qu'il subit constamment.

Alvaro Morata au cœur d'une polémique en Espagne !

Une situation qui pourrait même le pousser à prendre sa retraite internationale après l'Euro. "C’est probable que je quitte l'équipe nationale après le Championnat d'Europe", titre cette interview. "En Espagne, il n'y a aucun respect pour quoi que ce soit ni pour personne."

Dans la même interview, l'attaquant affirme également penser à quitter l'Atlético de Madrid avant la fin de son contrat. "en Espagne, j’ai du mal à être heureux. On ne respecte rien ni personne" poursuit Morata, qui se demande même... si certains n'auraient pas préféré qu'il soit suspendu pour la demi-finale, après que l'UEFA lui ait adressé, puis retiré, une carte jaune par erreur lors du quart de finale face à l'Allemagne. 

Dans la péninsule, on regrette évidemment le timing de cette sortie. "Álvaro Morata est une fois de plus à l'épicentre de la polémique autour de l'équipe nationale dans cette Euro" estime l’émission Partizado de Cope, qui insinue presque que le joueur de 31 ans voudrait volontairement semer le trouble juste avant un match si important pour la Roja. 

Ce n'est pourtant pas la première fois qu'Alvaro Morata fait ce genre de sorties. Le 13 juin dernier, soit quelques jours avant la compétition, il avait accordé une interview à la Cadena Ser, dans laquelle il avait déclaré. "Pour moi, le plus simple n'est pas de jouer en Espagne, pour ma vie, pour ce que je dois vivre quand je sors dans la rue dans notre pays. Le plus simple est d'aller à l'étranger. Souvent, mes enfants, qui ont cinq ans, ne comprennent pas pourquoi il y a des gens qui sont si en colère contre leur père."

"La chose facile l'été dernier aurait été de quitter l'Atlético. J'avais de meilleures offres financièrement, de grandes équipes, mais j'ai l'illusion de gagner avec l'Atlético, quand je vois la façon dont les gens réagissent à nos matchs et à nos victoires, cette partie pèse beaucoup."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news