Tubize- Boussu-Dour tourne en eau de boudin!
Dirk Diederich
| 0 réaction
Tubize- Boussu-Dour tourne en eau de boudin!
Photo: © SC

Le derby wallon entre les Sang et Or et les Borains s'est soldé par un match nul qui ne laissera pas des souvenirs impérissables aux supporters présents au stade Edmond Leburton.

Les optimistes diront que l'AFC Tubize a réalisé un petit exploit samedi soir au Stade Edmond Leburton puisque grâce à Vitto Villano, les Brabançons sont parvenus à inscrire leur premier but à domicile de l'année 2010. Les pessimistes diront que cette équipe privée de Vandelanoitte, Perbet, Nzif et Njock n'est plus que de la pâtée pour chat. 

Comme toujours, la vérité se trouve au milieu comme la place qu'occupe désormais au classement général l'équipe drivée par Felice Mazzu. Sous les yeux d'un Jérémy Perbet qui était venu rendre une visite de courtoisie à ses anciens équipiers, les Sang et Or ont connu une entame de match particulièrement difficile qui permit à Boussu de prendre les devants grâce à un but de Mbessa à la suite d'une perte de ballon de Muscal Mvuezolo.

Mais les Brabançons réagirent rapidement et égalisèrent dix minutes plus tard par l'inévitable Vitto Villano qui livra samedi un match irréprochable. Hélas, après ces vingt premières minutes, la partie partit en eau de boudin. Les maladresses succédaient aux maladresses de part et d'autre . 

L'état du terrain de l'AFC Tubize peut expliquer en partie le faible niveau technique du match. En effet, la pelouse du Leburton ressemble comme deux gouttes d'eau à une Pamella Anderson étendue sur le dos, avec ses reliefs siliconés, ses poumons tout en mamelles, ses lèvres en crevasses qui rendent alléatoires les trajectoires et le contrôle du ballon. Dans de telles conditions, la pratique du football ne présente plus rien de bandant, sinon pour les supporters qui se shootent au viagra de l'ennui.

Si Boussu-Dour se montra satisfait du point obtenu, Tubize regagna les vestiaires la tête basse et les épaules tombantes. Le constat est implacable. Le mercato hivernal fut à nouveau une catastrophe, un bis repetita. Le club s'est débarrassé de ses atouts offensifs sans les remplacer tout en recrutant de façon assez incompréhensible deux médians en prêt. L'AFC pourrait ainsi aligner un onze complet de médians.

Et Felice Mazzu doit composer dans ces circonstances difficiles. Car les Sang et  Or qui avaient un fond et un système de jeu particulièrement séduisant sont obligés à présent de tout reprendre à zéro. On ne joue pas de la même manière avec un Njock en pointe que avec un Villano. C'est une évidence. En outre, avec une direction du club qui la joue Muette de Portici, il est devenu difficile, sinon impossible pour le coach de driller la motivation de ses joueurs.

Tubize conserve désormais neuf points d'avance sur le premier barragiste ... pour la descente.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos